GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Une élue démocrate du Congrès américain accusée d’antisémitisme

    media Ilhan Omar, parlementaire démocrate à la Chambre des représentants, le 7 février 2019 à Washington. REUTERS/Jonathan Ernst

    Ilhan Omar, une des deux premières élues musulmanes des Etats-Unis, est sur la sellette après des déclarations controversées sur le soutien américain à Israël. Ce mercredi 6 mars, la Chambre des représentants doit voter une résolution condamnant l’antisémitisme.

    Avec notre correspondant en Californie, Eric de Salve

    Depuis son élection en janvier, c’est la troisième fois que la députée démocrate du Minnesota est accusée d’antisémitisme au Congrès. Ilhan Omar, une des deux premières parlementaires musulmanes des Etats-Unis et la seule à porter le voile avait d’abord semé l’embarras dans son parti en soutenant le mouvement BDS de boycott d’Israël.

    Cette ancienne réfugiée somalienne de 37 ans avait ensuite déclenché un tollé en affirmant que le soutien américain à Israël s’expliquait par l’argent distribué aux élus par le principal lobby pro-israélien. Même la présidente démocrate de la chambre Nancy Pelosi avait alors dénoncé « une rhétorique antisémite » en lui demandant de s’excuser. Des excuses jugées insuffisantes par Donald Trump : « Elle devrait avoir honte », avait déclaré le président américain, fervent soutien à la politique israélienne.

    L'élue s'est défendue en expliquant notamment qu'« être opposée à Netanyahu et à l'occupation, ce n'est pas la même chose qu'être antisémite ».

    La polémique a en tout cas poussé la Chambre des représentants dominée par les démocrates à voter une résolution condamnant l’antisémitisme. Mais à la veille de ce vote, Ilhan Omar fait l’objet de nouvelles accusations après avoir twitté qu’elle n’avait pas à faire « allégeance » à un pays étranger, en parlant d’Israël.

    Ce mardi, sur Twitter, Donald Trump a dénoncé des « commentaires terribles », évoquant « un jour sombre pour Israël » et demandé qu’Ilhan Omar soit expulsée de la puissante commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.