GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Trump perd une nouvelle bataille dans sa guerre judiciaire contre la Californie

    media Une Californienne manifeste contre Donald Trump lors d'un rassemblement à Los Angeles, en 2017 (photo d'illustration). REUTERS/David McNew

    Selon un juge de San Francisco ce lundi 4 mars, la décision du président américain de supprimer des financements à la Californie au motif que celle-ci s’est déclarée « Etat sanctuaire » pour les migrants est inconstitutionnelle. C’est la deuxième fois que la justice américaine empêche l’administration Trump d’appliquer des représailles contre l’Etat qui se veut le bastion de la résistance à sa politique.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

    Selon la justice américaine, les tentatives de Donald Trump pour forcer la Californie à coopérer sont illégales. En 2017, celle-ci avait voté une loi pour se proclamer « Etat sanctuaire » pour tous les clandestins. Objectif : limiter au maximum la coopération entre ses administrations et la police fédérale chargée de traquer les illégaux.

    Depuis deux ans, la Californie rebelle et ses villes sanctuaires comme San Francisco ulcèrent Donald Trump. Pour les sanctionner, le président américain avait alors décidé de supprimer 30 millions de dollars de subventions de son ministère de la Justice. Une décision jugée inconstitutionnelle une première fois par un juge fédéral l’année dernière.

    L’administration Trump avait alors conditionné ses financements en exigeant simplement que sa police de l’immigration soit notifiée à chaque fois qu’un sans-papiers était relâché d’une administration californienne, en particulier s’il est recherché par la justice.

    Là aussi, ce lundi, un juge de San Francisco a encore jugé cette demande inconstitutionnelle. Selon la justice, seul le Congrès est en droit de demander à un Etat de changer sa politique pour recevoir des fonds fédéraux. « Ces fonds conditionnés étaient un énième exemple des abus de pouvoir du président, se félicite le procureur de San Francisco. Notre police, nos pompiers, nos infirmières ne seront pas transformés en force de déportation de l’administration Trump. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.