GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: le Roundup de Monsanto jugé une nouvelle fois cancérigène

    media Edwin Hardeman poursuit en justice le géant de l'agrochimie Monsanto pour la responsabilité présumée de l'herbicide Roundup dans son cancer de la peau. NOAH BERGER / AFP

    La justice californienne a jugé, mardi 19 mars, pour la deuxième fois que le Roundup de Monsanto était responsable de l’apparition d’un cancer de la peau aux Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

    Selon un tribunal fédéral de San Francisco, le célèbre désherbant à base de glyphosate a été un « facteur substantiel » dans l’apparition du lymphome d’un plaignant californien septuagénaire. En août dernier, la justice californienne avait déjà condamné Monsanto – aujourd’hui propriété de l’allemand Bayer – à payer 289 millions de dollars d’indemnités à un autre malade de cancer. Ce second procès n’est pas encore terminé mais il devrait faire jurisprudence pour des milliers d’autres plaintes en attente contre le Roundup dans tous les Etats-Unis.

    A l’unanimité, les jurés du tribunal de San Francisco estiment que le Roundup est un « facteur substantiel » dans l’apparition du cancer d’Edwin Hardeman. Pendant trente ans, ce septuagénaire a pulvérisé l’herbicide de Monsanto à base de glyphosate dans sa propriété californienne. En 2005, les médecins lui diagnostiquent un cancer du système lymphatique. Un an plus tard, il porte plainte contre le géant de l’agro-industrie qui continue de jurer que son Roundup est inoffensif.

    Plus de 9 000 plaintes de malades

    Ce mardi, la justice américaine a donné tort à Monsanto, ouvrant la voie à la seconde phase du procès, celle qui doit déterminer si la firme connaissait les risques et les a cachés au grand public. A ces deux questions, un autre tribunal de San Francisco a déjà répondu par l'affirmative cet été, condamnant Monsanto pour la première fois à payer 289 millions de dollars de dommages et intérêts, réduits à 78 millions en appel, pour un jardinier municipal en phase terminale d’un cancer de la peau.

    Cette fois, les enjeux sont encore plus lourds car ce second procès se joue devant une cour fédérale. Son verdict devrait déterminer les indemnités de plus de 9 000 autres malades qui, eux aussi, ont porté plainte contre Monsanto à travers tous les Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.