GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: un proche collaborateur de l'opposant Juan Guaido arrêté

    media Le domicile de Roberto Marrero, proche collaborateur de Juan Guaido, après l'intervention des forces de sécurité dans la nuit du mercredi au jedui 21 mars 2019. REUTERS/Ivan Alvarado

    Roberto Marrero, député et collaborateur du président par intérim autoproclamé, Juan Guaido, a été arrêté dans la nuit à son domicile et emprisonné à l’Helicoïde, la pire prison du Venezuela. Il est accusé de détention d'armes et de «terrorisme», selon le ministre de l'Intérieur. Juan Guaido et le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo réclament sa libération immédiate.

    Juan Guaido dénonce l'arrestation par les services de renseignement de Roberto Marrero, son « chef de cabinet », lors d'une opération des services de renseignement, le Sebin, à son domicile.

    Juan Guaidó estime que l’arrestation de son bras droit est la preuve que le gouvernement n’a pas les moyens de s’en prendre directement à lui. Il assure que c’est un aveu de faiblesse de son rival, qui témoigne de la menace qu’il représente pour le pouvoir en place. L’opposant se dit plus fort que jamais. Il promet de ne rien lâcher et de continuer à aller au contact des Vénézuéliens, rapporte notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille. Ce jeudi 21 mars, au matin, il a ainsi distribué des médicaments et de la nourriture dans la capitale du pays.

    Roberto Marrero, 49 ans, est accusé de détention d'armes (deux fusils et une grenade) et de terrorisme a annoncé le ministre de l'Intérieur Nestor Reverol. Lors de son arrestation, M. Marrero « a crié que (les membres du Sebin) avaient déposé chez lui deux fusils et une grenade. Ils l'ont emmené et je lui ai dit de rester fort », a déclaré à la presse Sergio Vergara, un député d'opposition dont le domicile proche a également fait l'objet d'une intervention de forces de sécurité.

    Il semble tout de même que l’opposition compte avant tout sur ses appuis extérieurs pour répondre fermement à cette arrestation. De nombreux pays qui ont reconnu Juan Guaidó comme président par intérim l’ont condamnée. Le conseiller à la sécurité intérieure des Etats-Unis, John Bolton, est même allé plus loin : il a menacé le Venezuela de lourdes sanctions si le député d’opposition n’était pas libéré. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, en visite au Proche-Orient, a lui aussi condamné cette arrestation.

    Juan Guaido est lui-même menacé d’arrestation depuis qu’il a bravé son interdiction de sortie du territoire fin février. Il est aussi visé par une nouvelle enquête depuis une semaine : les autorités l’accusent d’avoir participé au supposé « sabotage électrique » qui a laissé le pays plusieurs jours sans courant.

    Selon l'ONG de défense des droits de l'homme, Foro Penal, 866 personnes sont actuellement détenues pour des raisons politiques au Venezuela et sans jugement pour la plupart.

    (et avec agences)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.