GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Robert Mueller, enquêteur spécial discret mais pugnace

    media Robert Mueller, ici le 21 juin 2017, est connu pour sa discrétion mais aussi pour sa compétence. Reuters/Joshua Roberts

    Robert Mueller a remis son rapport final au ministre américain de la Justice, vendredi 22 mars. A l’heure actuelle, seule l’équipe de l’enquêteur spécial et Bill Barr connaissent le résultat de l’enquête menée ces deux dernières années sur les éventuelles ingérences russes dans la campagne présidentielle américaine et les accusations de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump. Malgré les attaques de Donald Trump, le discret Mueller sera parvenu à mener à terme sa mission.

    Robert Mueller est tout sauf un inconnu pour les Américains. Cet ancien officier des Marines, médaillé de guerre, a consacré toute sa vie au service de ses concitoyens.

    Après avoir été avocat pendant quelques années, Robert Mueller devient procureur fédéral au milieu des années 1980. Dès lors il acquiert une réputation de ténacité. Après une courte pause dans le domaine privé il revient au service de l’Etat en devenant numéro deux du ministère de la Justice sous la présidence de George Bush père. S’en suivra la direction du FBI, pendant 12 années.

    Robert Mueller, qui est inscrit en tant qu’électeur républicain, a servi des présidents de tous bords politiques. En 2011 par exemple, alors que son mandat allait expirer, Barack Obama lui avait demandé de poursuivre sa mission encore deux ans, ce qui avait été approuvé par l’ensemble des sénateurs.

    L’exact opposé de Donald Trump

    Loué par la classe politique américaine pour son austérité, sa discrétion, sa droiture et sa ténacité, sa nomination pour diriger l’enquête sur les ingérences russes avait été saluée à l’époque par le camp démocrate. Une enquête dans le cadre de laquelle « on lui avait donné également le pouvoir de s’intéresser à tout crime et délit qui apparaîtrait » au cours de l’instruction, explique Corentin Sellin, spécialiste des Etats-Unis.

    Il représente l’exact opposé de Donald Trump comme aiment à le rappeler ses proches. Mais ce n’est pas pour autant qu’il aura mené une enquête à charge, comme l'a démontré la carrière sans accroc qu'il a su mener jusqu'à présent.

    Le discret et méthodique Mueller a rendu vendredi ses conclusions à l'issue d'une enquête de 675 jours qui a tenu les Etats-Unis en haleine. Le document, dont les principales conclusions pourraient être transmises au Congrès dès ce week-end, devra répondre à deux questions centrales : l'équipe Trump a-t-elle travaillé main dans la main avec Moscou lors de la campagne de 2016 et le 45e président des Etats-Unis a-t-il ensuite essayé de faire obstruction à la justice ? « Depuis mai 2017, le procureur spécial Mueller a été désigné tout d’abord pour enquêter sur une éventuelle collusion entre la Russie et la campagne de Donald Trump en 2016, mais on lui avait donné également le pouvoir de s’intéresser à tout crime et délit qui apparaitrait lors de son enquête. Donc c’est ainsi qu’il a pu être amené à s’intéresser par exemple à d’éventuelles obstructions à la justice du président Trump cette fois, lors de son enquête », rappelle Corentin Sellin, professeur agrégé d’histoire et spécialiste des Etats-Unis.

    Les prochaines étapes après la remise du rapport

    Quant aux incidences que pourraient avoir ce rapport sur la prochaine élection présidentielle aux Etats-Unis, prévue en 2020, il aura « une fois qu'il sera dévoilé, vraisemblablement dans les 24-48h prochaines heures, un impact très fort sur la prochaine élection », croit savoir Corentin Sellin, qui envisage deux scenariis : « si Donald Trump est complètement blanchi des accusations de collusions avec la Russie, c'est une immense victoire politique pour lui qui légitime tout son récit sur une chasse aux sorcières menée par des démocrates qui n'avaient jamais digéré leur défaite de 2016 ; si Mueller recommande des poursuites sous la forme d'un impeachment pour le président,a lors on entrera dans un cycle de déchaînement partisan qui marquera toute la campagne d'ici l'élection de 2020. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.