GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le dirigeant des Marines critique la stratégie de Trump à la frontière mexicaine

    media Le général Robert Neller, commandant des Marines, se montre très critique envers les dépenses de Donald Trump à la frontière avec le Mexique. SAUL LOEB / AFP

    Aux Etats-Unis, la crise migratoire à la frontière avec le Mexique perdure, avec son lot de drames humains. Cette semaine, une fillette de 9 ans a par exemple passé 32h en détention pour « vérification », alors qu’elle dispose de la nationalité américaine, mais voyageait avec une amie de la famille. Pas de quoi détourner Donald Trump de son « urgence nationale », lui qui a envoyé dès l’automne dernier plusieurs milliers de militaires pour aider à sécuriser la frontière. Une initiative critiquée par le commandant des Marines, qui estime qu’elle provoque « des risques inacceptables » pour ses autres missions.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Plusieurs experts estiment que les mémos internes rédigés par le général Robert Neller sont d’une sévérité inédite envers un ordre politique. Dans deux documents datant de mi-février et mi-mars, le commandant des Marines prévient que le détournement des missions de l’armée vers la frontière sud et l’utilisation de fonds non budgétés ont entraîné l’annulation ou la réduction des entraînements prévus dans cinq pays et ont empêché d’effectuer certains travaux d’urgence.

    Déjà, en novembre, quand Donald Trump a décidé de mobiliser environ 6 000 militaires contre l’immigration illégale juste avant les élections de mi-mandat, il avait été vivement critiqué. Avec des missions limitées à l’érection de barrières provisoires ou d’entretien de véhicules, beaucoup y avaient vu une manipulation politique de l’armée.

    Toutefois, si les militaires américains manquent actuellement de moyen, cette opération n’est pas la principale responsable. Les réparations suite au passage d’ouragans particulièrement dévastateurs en 2018 et d’autres frais administratifs importants expliquent davantage les économies imposées, qui pourraient monter jusqu’à 10 milliards de dollars et concerner des centaines de projets aux Etats-Unis et à travers le monde.

    Le ministre de la Défense et le chef d’état-major devront se justifier devant le Congrès mardi 26 mars.

    ► Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.