GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des «gilets jaunes» sont rassemblées à Paris ce samedi matin
    • Chantier de Notre-Dame: «pas de pression» sur le calendrier des travaux (Franck Riester au «Parisien»)
    • Les Gardiens de la révolution préviennent que tout pays qui attaque l'Iran sera «le champ de bataille» (Hossein Salami)
    Amériques

    Une panne électrique plonge de nouveau le Venezuela dans le noir

    media Des Vénézueliens plongés dans le noir après une nouvelle panne de courant le 25 mars 2019. Juan BARRETO / AFP

    Les Vénézuéliens sont de nouveau plongés dans le noir. Une nouvelle panne d'électricité affecte 21 des 24 Etats du pays, y compris de grandes parties de la capitale, Caracas, depuis lundi après-midi. Mardi 26 mars, le président vénézuélien est sorti de son silence. Nicolas Maduro a accusé des « terroristes », financés par les Etats-Unis, d'être à l'origine de cette nouvelle coupure de courant.

    24 heures après le début de la nouvelle panne d'électricité au Venezuela, Nicolas Maduro livre sa version des faits. « Des terroristes ont provoqué un incendie majeur dans la salle de transmission de la centrale hydroélectrique de Guri », la plus grande du pays, explique le président sur Twitter, et il poursuit : « Le feu a touché les trois transformateurs et l'ensemble du câblage ».

    Ces mots accompagnent en quelque sorte les vidéos envoyées un peu plus tôt par le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, sur les réseaux sociaux. On y voit des installations électriques consumées par les flammes. L’opposition vénézuélienne, avec à sa tête Juan Guaido, rejette toute thèse d'un sabotage.

    « La réponse du régime - qui ne livre aucune explication technique - ce n'est plus de dire qu'il s'agit d'une cyberattaque ou d'une impulsion électromagnétique. Non, maintenant ce serait un sabotage, alors qu'ils ont déployé des militaires à chacune des installations électriques du pays, a expliqué le président autoproclamé par intérim. En revanche, ils n'ont pas fait venir des techniciens pour intervenir à Guri. Et ils n'ont pas non plus mis en place des centrales de secours pour pouvoir réparer ce qui a été endommagé ».

    En attendant, le gouvernement Maduro a annoncé que la journée de mercredi sera à nouveau chômée en raison de la panne de courant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.