GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Trump menace de supprimer les aides financières à trois pays d'Amérique centrale

    media Des Honduriens sur la route des Etats-Unis, ici à Padre Miguel, au Guatemala, le 16 janvier 2019. REUTERS/Alexandre Meneghini

    Vendredi, le président Donald Trump avait accusé le Salvador, le Guatemala et le Honduras de ne « rien » faire pour empêcher les migrants de se rendre aux Etats-Unis. Mais c'est le Congrès qui a le dernier mot et qui doit décider de l'utilisation de ces fonds. Or, les démocrates n'ont pas tardé à critiquer la décision de Donald Trump.

    C'est l'une des mesures les plus dures prises à l'encontre de l'Amérique centrale dans la lutte contre les migrants. Elle concerne le Salvador, le Guatemala et le Honduras, trois pays qui forment le Triangle du Nord et d'où partent des dizaines de milliers de personnes en direction des Etats-Unis, des personnes souvent rassemblées en caravanes qui fuient la misère et la violence.

    Pour Donald Trump, les gouvernements de ces trois pays sont incapables d'empêcher le départ de ces caravanes. Il faut donc les sanctionner en supprimant des aides publiques que les Etats-Unis leur accordent depuis des années. Des aides qui ont sensiblement augmenté sous le président Barack Obama. Si leur suspension est approuvée par le Congrès - ce qui n'est pas encore sûr - le Salvador, le Guatemala et le Honduras seront privés d'environ 500 000 dollars par an.

    Plusieurs élus démocrates ont déjà vivement critiqué cette décision qui visiblement a aussi surpris certains hauts fonctionnaires et diplomates. Ils sont en train de vérifier quel programme d'aide est touché, d'après la presse américaine.

    Cette annonce intervient seulement quelques jours après la signature d'un accord de coopération entre le département américain de la Sécurité intérieure et les trois pays concernés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.