GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    États-Unis: Joe Biden, accusé de gestes déplacés, s'explique dans une vidéo

    media L'ancien vice-président Joe Biden, lors d'un rassemblement de démocrates à Dover, dans le Delaware, aux États-Unis, le 16 mars 2019. REUTERS/Jonathan Ernst

    Aux États-Unis, l'ancien vice-président Joe Biden n'a toujours pas annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020, mais il tente pour l'instant de désamorcer la polémique sur ses gestes déplacés à l'encontre de plusieurs femmes. Elles sont désormais sept à avoir témoigné, évoquant dans la presse américaine des gestes qui les ont mis mal à l'aise. Alors, pour endiguer cette polémique qui tombe au mauvais moment, Joe Biden a répondu sur Twitter. Il ne s'excuse pas mais il comprend que les temps ont changé.

    Joe Biden assis dans un fauteuil, costume chic sans cravate, avec une voix calme et posée s'exprime dans une vidéo sur Twitter, qui comptabilise à ce stade 3,7 millions de vues : « Dans ma carrière, j'ai toujours essayé de créer une relation humaine, c'est ma responsabilité, je crois. Je serre des mains, j'enlace les gens, je prends les hommes et les femmes par les épaules en leur disant "Tu peux le faire". Et que ce soit des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, c'est ma façon d'être depuis toujours, c'est ma façon de montrer que je me soucis des gens et que je les écoute ».

    L'ancien vice-président, aujourd'hui sénateur démocrate du Delaware, connu pour être volontiers tactile, ne répond pas aux accusations de gestes déplacés. 
    Des femmes témoignent de baisers sur le front, de main dans le dos gênante, d'accolade trop longue. Mais Joe Biden parle, lui, d'une manière de faire de la politique et il dit surtout comprendre que les temps ont changé : « Les normes sociales commencent à changer, elles évoluent et les frontières de l'espace personnel ont bougé. Je l'ai compris, j'ai compris, j'entends ce qu'elles disent et je serai plus attentif, c'est ma reponsabilité ».

    Une responsabilité assumée et une vidéo qui semblent renforcer sa posture de candidat à la primaire démocrate pour la présidentielle l'année prochaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.