GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    États-Unis: Donald Trump limoge sa ministre de la Sécurité intérieure

    media Kirstjen Nielsen était encore sur le «terrain», le vendredi 5 avril 2019, à El Centro (Californie), à la frontière avec le Mexique. REUTERS/Kevin Lamarque

    Kirsjten Nielsen était en poste depuis un peu plus d’un an. Elle était surtout le visage de la très controversée politique de « tolérance zéro » sur l’immigration.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    En se rendant dimanche 7 avril à la Maison Blanche, Kirsjten Nielsen ne se doutait pas qu’elle y serait débarquée (par tweet) de son poste de secrétaire à la Sécurité intérieure, l’un des plus importants de l’administration américaine. D’autant plus avec un président comme Donald Trump, qui a fait de l’immigration l’un des thèmes majeurs de son mandat.

    Que s’est-il donc passé ? On la savait menacée, mais elle a toujours fait preuve d’une loyauté extrême envers le président et ses choix.

    Kirstjen Nielsen paye-t-elle alors de mauvais résultats ? Après un an d’une politique de « tolérance zéro » qui a fait couler beaucoup d’encre, notamment à cause des séparations de familles, les arrestations de clandestins ont atteint un niveau record en mars, avec plus de 100 000 personnes.

    L'obsession de « l'invasion »

    Cela veut-il dire qu’il y a de plus en plus de monde qui arrive à entrer illégalement aux États-Unis, ou bien que la police de l’immigration est plus efficace que jamais ? Alors qu’il pourrait s’attarder davantage sur la bonne santé économique de son pays, Donald Trump semble en tout cas toujours obsédé par ce qu’il appelle une « invasion », et par la construction de son mur à la frontière avec le Mexique, pour lequel il a déclaré une « urgence nationale ».

    Ayant dû ravaler sa menace de fermer complètement les points d’entrée avec son voisin du sud, le président a peut-être passé sa colère sur Kirstjen Nielsen. Celle-ci est remplacée par le commissaire des douanes et de la protection des frontières, qui aura le titre de ministre de la Sécurité intérieure par intérim.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.