GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cuba dénonce l'«expulsion injustifiée» par Washington de deux de ses diplomates (ministre des Affaires étrangères)
    Amériques

    À Cuba, les étudiants congolais manifestent pour percevoir leurs bourses

    media La ville de La Havane, le 25 mars 2019 (photo d'illustration). REUTERS/Phil Noble

    Des étudiants en médecine du Congo-Brazzaville réclament le versement de leurs bourses ainsi que des arriérés et dénoncent les conditions d’hébergement depuis plusieurs semaines à Cuba. Lundi 8 avril, ils ont manifesté sur un campus de La Havane et les autorités ont répondu en envoyant les forces antiémeutes, qui auraient blessé quatre étudiants et arrêté cinq autres.

    À Cuba pour leur cursus qui dure six ans, ces étudiants de la République du Congo de la faculté de médecine de La Havane réclament le versement de leurs bourses, qui ne leur a pas été fait depuis 27 mois.

    Ces étudiants n’en sont pas à leur premier fait d’armes, car deux semaines avant, ces mêmes étudiants congolais manifestaient devant l’ambassade de leur pays à La Havane pour réclamer le versement de leurs bourses. Les forces de l’ordre avaient alors réprimé le mouvement, mais celui-ci était passé inaperçu dans les pages des quotidiens cubains.

    Selon un de ces étudiants, qui a été interrogé par un média cubain indépendant, les autorités congolaises auraient accepté de verser six mois de bourses, mais pas la totalité des 27 mois réclamés. Ils ont refusé.

    Les étudiants ont alors battu le pavé sur un des campus universitaires de la capitale cubaine lundi 8 avril, un événement qui a déplu aux autorités locales, qui a qualifié la manifestation de violente. C’est alors que la presse officielle a mentionné pour la première fois ce problème.

    Depuis la fin du mois de mars, ils font grève et ne se rendent plus aux cours. Une situation qui met les autorités cubaines en porte-à-faux. Selon ces dernières, c’est au ministère congolais de l’Éducation supérieure de résoudre ce problème. Mais dans un communiqué, elles préviennent ces étudiants qu’elles ne toléreront aucune indiscipline et que des mesures appropriées seront prochainement annoncées.

    Du côté des autorités congolaises, le silence prévaut : un silence qui dure depuis 27 mois pour ces nombreux étudiants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.