GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    L’administration Trump contre-attaque après la conclusion de l’enquête Mueller

    media Le ministre américain de la Justice, William Barr, auditionné devant le Congrès ce mercredi 10 avril, a dit qu'il estimait que la campagne de Trump avait été «espionnée». REUTERS/Erin Scott

    Aux États-Unis, auditionné devant le Congrès mercredi 10 avril, le ministre de la Justice a déclaré qu’il pensait que la campagne de Donald Trump avait été « espionnée » par les agences de renseignement dans le cadre de l’enquête du procureur spécial.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Le président s’estime blanchi par le rapport Mueller mais ne décolère pas et compte bien prendre sa revanche. « C’était une tentative de coup d’État », a lancé Donald Trump mercredi matin avant d’ajouter : « L’enquête a commencé illégalement, avec des policiers véreux ».

    Comme en écho, quelques heures plus tard, le ministre de la Justice a annoncé vouloir se pencher sur les activités des agences de renseignement dans le cadre de l’enquête russe. William Barr soupçonne des abus de pouvoir.

    « Je vais revoir les origines de l’enquête et examiner les activités de renseignement contre la campagne de Trump en 2016. Je pense que l’espionnage d’une campagne politique est grave. C’est très grave. Je pense que l’espionnage a eu lieu. Oui, je pense que cela a eu lieu ».

    Le ministre de la Justice a précisé qu’il n’ouvrait pas d’enquête pour le moment, qu’il s’agissait de simples vérifications. Mais ses déclarations ont suscité l’indignation de l’opposition. « William Barr déraille », a déclaré Nancy Pelosi, la chef de la majorité démocrate à la Chambre, avant d’ajouter : « Le ministre se prend pour l’avocat du président. »

    La police fédérale américaine, qui a entamé son investigation sur les ingérences de la Russie dans la campagne de Donald Trump dès juillet 2016, a toujours déclaré avoir agi sur la base de faits concrets, et sans motivation politique.

    En fin d’après-midi, le président américain s'est fendu d'un tweet satisfait, estimant qu'il s'agissait d'une « enquête illégale qui n’aurait jamais dû être autorisée ». « Il est maintenant prouvé, par 18 personnes qui détestent vraiment le président Trump, qu’il n’y avait pas de collusion avec la Russie », a-t-il expliqué sur le réseau social.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.