GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Chute d’Omar el-Béchir: les États-Unis embarrassés

    media L'ex-président soudanais Omar el-Béchir, ici le 5 avril 2019 à Khartoum. REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

    Washington avait entamé ces dernières années un dégel de ses relations avec le président déchu du Soudan, longtemps désigné comme l’un de ses pires ennemis. Après son renversement par l’armée, le département d’État américain a discrètement salué un « moment historique » et se montre plus timide qu’à l’accoutumée.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve,

    Le département d’État américain masque difficilement son embarras et se contente d’appeler les autorités militaires à former un « gouvernement inclusif et représentatif, dirigé par des civils », après le renversement d’Omar el-Béchir. Alors que l’armée soudanaise annonce une transition militaire de deux ans, le porte-parole de la diplomatie américaine a simplement répondu, jeudi 11 avril, que « cela doit se faire plus rapidement ».

    Réchauffement des relations ces dernières années

    Une timidité plutôt inhabituelle de la part d’une administration Trump habituée aux positions diplomatiques tranchées. Mais, après des années de sanctions économiques en raison de son soutien à Oussama Ben Laden et des crimes commis au Darfour, Washington avait finalement amorcé sous Barack Obama un rapprochement avec le régime de Khartoum. Une stratégie poursuivie sous Donald Trump, au nom notamment de la lutte antiterroriste.

    Les relations entre les États-Unis et le Soudan ont toujours été compliquées. Omar el-Béchir était à la tête d’un régime génocidaire. Il a persécuté ses opposants. Il leur a fait la guerre. Il a violé les droits de l’homme. Pour ces raisons, il a été inculpé par la Cour pénale internationale. Son pays a fait l’objet de sanctions internationales et américaines. En même temps, les États-Unis ont dû collaborer avec lui sur des questions de sécurité régionale parce que certains extrémistes menacent, pas uniquement des gouvernements africains, mais aussi le gouvernement américain. Donc, sur ces sujets-là, il a fallu coopérer avec lui.

    Grant Harris, directeur des affaires africaines à la Maison-Blanche sous Barack Obama 13/04/2019 - par Michel Arseneault Écouter

    Jusqu’à la levée, en 2017, d’un embargo économique vieux de 20 ans contre le Soudan. Des discussions étaient d’ailleurs en cours pour retirer le Soudan de la liste noire des États soutenant le terrorisme. La prochaine réunion devait se tenir fin avril. Dans un communiqué, le département d’État annonce son annulation et la suspension sine die de ce dialogue avec le Soudan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.