GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Aujourd'hui
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Sri Lanka: le gouvernement accuse un mouvement islamiste local d'être derrière les attentats du dimanche de Pâques
    Dernières infos
    Amériques

    Équateur: arrestation d'un cadre de WikiLeaks après des cyberattaques

    media Wikileaks a-t-il mis en place un plan de «déstabilisation» du président Lenin Moreno (notre photo)? @lenin/via REUTERS

    Un collaborateur de WikiLeaks a été inculpé, samedi 13 avril, en Équateur pour attaque de systèmes informatiques. Il est soupconné par le gouvernement d’avoir participé à des activités de déstabilisation du régime.

    Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

    Ola Bini a été arrêté, jeudi 11 avril, à l’aéroport de Quito alors qu’il était sur le point de prendre un avion pour le Japon. Ce Suédois de 36 ans a été décrit par les autorités équatoriennes comme un « proche » du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, pour lui avoir rendu visite au moins douze fois à l’ambassade d’Équateur à Londres.

    Plan de « déstabilisation »

    Le parquet l’a inculpé samedi pour sa participation présumée au délit d’attaque contre l’intégrité de systèmes informatiques. Bini a été placé en détention préventive et ses comptes bancaires ont été gelés. Lors d’une rencontre avec la presse étrangère jeudi, la ministre de l’Intérieur, Maria Paula Romo, avait dénoncé sans donner de noms la présence d’un activiste de Wikileaks et de deux hackers russes, soupconnés de participer à un plan de « déstabilisation » du président Lenin Moreno.

    Attaques informatiques

    Bini aurait voyagé à l’étranger et notamment au Venezuela avec Ricardo Patiño, ex-ministre des Affaires étrangères de l’ancien président Rafael Correa qui estime que son héritage politique a été trahi par son successeur. En apparente représaille, des attaques informatiques ont été lancées contre l’Équateur. Pendant quelques heures, une photo d’Assange a souhaité la bienvenue aux visiteurs de la page de la mairie de La Maná, dans le centre du pays, mais les sites gouvernementaux n’ont pas été touchés, selon la ministre de l’Intérieur.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.