GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un indépendantiste élu à la tête du Congrès de Nouvelle-Calédonie (officiel)
    • Taïwan acte les premiers mariages homosexuels en Asie
    Amériques

    Canada: nette victoire des conservateurs aux élections provinciales en Alberta

    media Le leader de l'UCP célèbre sa victoire dans son QG, à Calgary, le 16 avril. REUTERS/Chris Wattie

    Le conservateur Jason Kenney deviendra le prochain Premier ministre de l'Alberta, province à l'ouest du Canada, après la nette victoire de son parti mardi 16 avril aux élections provinciales. Un coup dur pour le gouvernement Trudeau à six mois des législatives fédérales, dans un bastion conservateur. Il déloge du pouvoir le Nouveau parti démocratique (NPD, gauche) de la Première ministre Rachel Notley, jusqu'à récemment alliée de Justin Trudeau sur la politique environnementale.

    « L'enfer est sur son départ et l'espoir revient. » C'est avec ces mots que Jason Kenney, le leader de l'United conservative party (UCP) a accueilli sa victoire mardi 16 avril au soir. Jason Kenney, conservateur convaincu et défenseur de l'industrie pétrolière. C'était d'ailleurs son argument clé pendant cette campagne. L'Alberta, c'est la troisième réserve d'or noir de la planète, mais elle est forcée de vendre au rabais son pétrole à cause d'un manque de débouchés, ce qui plombe son économie et entraîne des mises à pied.

    Il promet d'annuler la taxe carbone

    Afin de relancer cette économie, Jason Kenney veut, entre autres, le soutien du gouvernement Trudeau pour la construction très controversée de l'oléoduc Transmountain, un pipeline qui devrait tripler les exportations de pétrole à destination de la province voisine de Colombie-Britannique. Autres promesses, annuler la taxe carbone et abolir le plafond d'émissions de gaz à effets de serre que la province a imposé à son secteur énergétique sous sa prédécesseur, ainsi qu'annuler la fermeture progressive des centrales au charbon d'ici 2030.

    Une victoire du Nouveau parti démocratique (NPD) aurait au contraire permis de conforter la politique climatique de Justin Trudeau, qui sera l'un des grands thèmes des législatives d'octobre prochain.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.