GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • ND de Paris: rebâtir la charpente en bois est «probablement la bonne solution», estime un des architectes en charge de sa restauration
    • Télécommunications: Huawei ment sur sa collaboration avec le gouvernement chinois, affirme Mike Pompeo
    • Présidentielle au Malawi: le chef de l'Etat sortant Peter Mutharika en tête (résultats officiels partiels)
    • La justice européenne rejette le pourvoi de Mme Le Pen qui contestait le remboursement de 300 000 euros au Parlement européen
    • Le gouvernement britannique repousse le vote des députés sur son nouveau projet de loi sur le Brexit prévu début juin
    • Mondiaux d'athlétisme au Qatar : Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, mis en examen pour « corruption active » (source judiciaire)
    • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
    • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
    • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
    • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
    • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    Amériques

    À la Une: les États-Unis réactivent une partie suspendue de la loi Helms-Burton

    media Il n'y a pas de risque de voir partir les entreprises françaises déjà installées comme Pernod-Ricard qui fabrique le fameux rhum Havana mais l’application de la loi Helms-Burton pourrait dissuader les investisseurs étrangers. ©AFP/ADALBERTO ROQUE

    « Les États-Unis renforcent leur pression sur Cuba », écrit le Washington Post. Selon le journal, cette décision d’appliquer le chapitre III de la loi Helms-Burton représente un virage de la politique cubaine de Washington. Après avoir pris des mesures visant à isoler le Venezuela sur la scène internationale, le président américain s’attaque à présent à Cuba.

     

    L’île communiste souffre déjà de l’effondrement économique du Venezuela, son allié le plus proche. Avec l’application de la loi Helms-Burton, les investissements étrangers à Cuba pourraient se réduire sévèrement, estime le Washington Post. Il n’y a pas de risque de voir partir les entreprises françaises déjà installées comme Pernod-Ricard qui fabrique le fameux rhum Havana Club. Mais la décision américaine pourrait dissuader de nouveaux investisseurs.
     

    Un message envoyé aux électeurs de Donald Trump

    C’est ce qu’écrit le Miami Herald qui rappelle que le président – s’il veut gagner les élections de 2020 – doit absolument gagner la Floride, l’État qui est un bastion des exilés cubains hostiles Haiau gouvernement communiste. Séduire cet électorat avec ce type d’annonces pourrait aider Donald Trump à remporter la Floride, écrit le Miami Herald.

    L’annonce américaine n’est pas non plus passée inaperçue à Cuba. Le journal Granma formule des critiques sévères. Selon l’organe du parti communiste cubain, la loi Helms-Burton vise à « briser l’âme de Cuba ». Dans un autre article, Granma relève que l’Union européenne, qui vient de signer avec le gouvernement de La Havane un accord de dialogue et de coopération, s’oppose à toute loi empêchant de faire du commerce avec Cuba.

    Un an de protestations contre le gouvernement Ortega

    Au Nicaragua, le gouvernement a interdit une manifestation de l’opposition pour commémorer le premier anniversaire des protestations contre le pouvoir du président Daniel Ortega. Malgré cette interdiction, le collectif Union nationale bleu et blanc qui regroupe 70 mouvements d’opposition, maintient la marche prévue dans la capitale Managua. C’est à lire dans El Nuevo Diario. Le journal proche de l’opposition publie des dossiers spéciaux qui reviennent sur les 12 derniers mois qui ont bouleversé le pays. Un pays qui vit aujourd’hui dans la peur, écrit un autre quotidien, La Prensa. Le journal publie le portrait de trois étudiants, Richard, Darwin et Hilton, tués le premier jour des manifestations. Selon La Prensa, au moins 325 personnes au total sont mortes, victimes de la répression du gouvernement.

    Un conservateur à la tête de l’Alberta

    Un conservateur deviendra le prochain Premier ministre de l’Alberta, cette province pétrolière.Jason Kenney et son parti le PCU a pu remporter le scrutin régional, à six mois des législatives fédérales. Ce qui ne facilitera pas la tâche du Premier ministre Justin Trudeau, candidat à un second mandat, d’après le journal Globe and Mail. « Kenney va tout faire pour empêcher une victoire de Justin Trudeau », écrit le journal. Le nouveau chef du gouvernement de l’Alberta a promis de s’attaquer aux -je cite- ennemis de l’industrie pétrolière - comme les militants écologistes et tous ceux qui souhaitent que le pays réduise ses émissions de gaz à effet de serre.

     

    Des émissions qui sont en hausse, selon une étude publiée par le journal en ligne La Presse. Le Canada est responsable de 1,6% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, mais les émissions par habitant sont parmi les plus élevées du monde, notamment à cause de la production du pétrole bitumineux d’Alberta.

    Jovenel Moïse veut s’attaquer au problème de l’insécurité

    C’est à la une du Nouvelliste. Le journal cite le président qui a annoncé hier sur Twitter qu’il avait passé « des instructions formelles en vue de prendre des mesures urgentes pour contrer les bandits armés… » Le Nouvelliste relève que Jovenel Moïse n’a apporté de précisions sur les institutions concernées par ces ordres. « On ne sait pas si ce sont les responsables de la Police nationale d’Haïti, des Forces armées d’Haïti ou de la Minujusth qui ont reçu ces instructions… » En tout cas selon le rédacteur en chef Frantz Duval « il était temps que le président Moïse se prononce. Il est surtout temps que les forces de sécurité se mettent à faire leur travail ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.