GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • ND de Paris: rebâtir la charpente en bois est «probablement la bonne solution», estime un des architectes en charge de sa restauration
    • Télécommunications: Huawei ment sur sa collaboration avec le gouvernement chinois, affirme Mike Pompeo
    • Présidentielle au Malawi: le chef de l'Etat sortant Peter Mutharika en tête (résultats officiels partiels)
    • La justice européenne rejette le pourvoi de Mme Le Pen qui contestait le remboursement de 300 000 euros au Parlement européen
    • Le gouvernement britannique repousse le vote des députés sur son nouveau projet de loi sur le Brexit prévu début juin
    • Mondiaux d'athlétisme au Qatar : Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, mis en examen pour « corruption active » (source judiciaire)
    • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
    • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
    • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
    • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
    • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    Amériques

    États-Unis: dix-huit mois de prison requis contre une Russe accusée d’ingérence

    media Maria Butina, 30 ans, qui avait avait noué des contacts dans l'appareil politique américain, a reconnu avoir agi au profit de Moscou. Alexandria Sheriff's Office/Handout via REUTERS

    Lors de la campagne électorale de 2016, Maria Butina avait noué des contacts au sein de la classe politique américaine, particulièrement auprès du lobby pro-armes à feu, avec pour objectif de soutirer des informations au profit du Kremlin.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    « Maria Butina n’était pas une espionne au sens commun du terme, elle n’était pas entraînée pour être une agente de renseignements », expliquent les procureurs américains.

    Certes. Mais la jeune femme originaire de Sibérie n’en est pas moins accusée de « complot en vue de promouvoir les intérêts de la Russie ». Et avec son style particulier, elle aurait même fait preuve d’une certaine efficacité pour orchestrer et manipuler un rapprochement entre le lobby des armes américain et la campagne Trump, mais aussi en collectant certaines informations sensibles au profit de Moscou.

    Ayant infiltré les milieux conservateurs américains, notamment en séduisant un opérateur politique bien implanté, la rousse électrique n’a jamais fait preuve de discrétion, s’affichant dans des galas ou posant en photos avec des armes. Mais ses activités ont fini par intriguer.

    Ses relations aussi puisqu’elle avait ses entrées dans le premier cercle de Vladimir Poutine. Alors quand, à l’été 2016, elle est revenue pour la énième fois aux États-Unis, et cette fois avec un visa étudiant, le FBI l’a discrètement suivie pour monter un dossier et finalement l’interpeller deux ans plus tard.

    Maria Boutina pourrait n’être condamnée qu’à un an et demi de prison alors qu’elle en encourait cinq. Car elle a finalement plaidé coupable, et surtout, elle collaborerait avec les enquêteurs. De quoi en savoir un peu plus sur les opérations de déstabilisation de Moscou ces dernières années ?

    Dans la foulée de la publication du rapport Mueller qui a dédouané l’équipe Trump d’une collusion avec la Russie, cette affaire vient rappeler que la Russie a quoi qu’il en soit joué un rôle déstabilisateur ces dernières années aux États-Unis. La jeune femme n’est que la première d’une liste de plusieurs dizaines de Russes inculpés par les États-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.