GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une: quel avenir pour Juan Guaido?

    media Juan Guaido, leader de l'opposition vénézuélienne que beaucoup de pays ont reconnu comme président par intérim du pays, lors d'un meeting à Caracas, le 19 avril 2019. ©REUTERS/Ueslei Marcelino

    La presse juge d’une manière mitigée les trois mois de « présidence intérim autoproclamée » de Juan Guaido. Le président de l’Assemblée nationale « a créé d’énormes espoirs, mais pour l’instant ses promesses de changement n’ont pas pu être réalisées », estime El Universal. Trois mois après l’« irruption » de Juan Guaido sur la scène politique nationale et internationale, le président Nicolas Maduro est toujours au pouvoir. L’avenir de Juan Guaido est incertain tout comme l’objectif de la grande manifestation anti-Maduro prévue le 1er mai prochain, explique le consultant politique Jesus Seguias dans El Nacional. « Quel est son objectif, chasser Maduro du palais Miraflores par la force ? Ou faire pression sur le président pour qu’il accepte de négocier une transition politique ? ». Un président qui est rejeté par « 90% de la population », précise un ancien chaviste dans le même journal, mais qui « ne connaît pas de limites politiques et éthiques et qui continue à s’accrocher au pouvoir ».

    À Lire :

    - Venezuela: 3 mois après sa proclamation, les partisans de Guaido gardent espoir

    Les démocrates américains divisés sur la procédure de destitution

    Ils veulent décrocher le pouvoir, accéder à la Maison Blanche l’année prochaine. Il s’agit de l’opposition démocrate. Mais pour l’instant ils sont très divisés sur la question s’il faut ou non lancer une procédure de destitution contre le président Donald Trump. C’est à lire dans le New York Times. Sur les 19 candidats démocrates à la présidentielle de 2020, seuls trois prétendants sont en faveur d’une procédure de destitution. Parmi eux, figure la sénatrice Kamala Harris qui s’est exprimée hier soir sur le plateau de CNN, en répondant aux questions de jeunes électeurs. D’autres candidats qui ont participé à l’émission, comme le sénateur Bernie Sanders, ont rejeté cette idée. Sanders partage l’avis de la majorité des Américains qui sont d’après un sondage cité par CNN hostile à l’ouverture d’une procédure de destitution après la publication du rapport Mueller. Une procédure qui n’a d’ailleurs aucune chance d’aboutir, car le Sénat est contrôlé par les républicains qui ne sont pas prêts à lâcher le président à un an et demi des élections.

    Macri : « Je peux gagner les élections »

    Le président Mauricio Macri se dit confiant de remporter les élections présidentielles d’octobre prochain. C’est à la Une de Clarin. Lors d’une rencontre avec des chefs d’entreprises, le président a confirmé qu’il sera candidat à sa réélection. Tout en admettant un scrutin serré, il a estimé être en mesure de battre sa rivale Christina Kirchner même si l’ancienne présidente est donnée favorite d’après un récent sondage. « Je gagnerai le second tour avec 52% », a déclaré Mauricio Macri aux entrepreneurs, d’après Clarin. Des propos visant à rassurer le patronat en cette période préélectorale alors que les clignotants de l’économie argentine sont au rouge.

    AMLO se donne six mois pour améliorer la sécurité au Mexique

    Le président Andrés Manuel Lopez Obrador veut s’attaquer à la violence qui gangrène le pays. Il s’est donné six mois pour améliorer la sécurité au Mexique. C’est ce qu’il a promis lors d’une conférence de presse hier. Une déclaration qui fait la Une du journal El Universal. Et qui intervient au lendemain d’une publication de chiffres alarmants : Le Mexique a enregistré au premier trimestre un nouveau record de violences avec plus de 8 000 meurtres recensés entre janvier et mars. Pour combattre l’insécurité, AMLO mise sur la création d’une garde nationale, forte de 80 000 hommes, dirigée par un militaire, et la lutte contre la pauvreté et le chômage des jeunes. C’est « la bataille la plus importante » que le gouvernement doit mener, estime El Excelsior, et pour la gagner « il faut d’abord assumer ses propres responsabilités ».

    À Lire :

    - C’était il y a 14 ans : la première vidéo postée sur YouTube

    Une vidéo anthologique. On y voyait Jawed Karim, l’un des fondateurs de la plateforme qui commente sa visite au Zoo de San Diego. Cette vidéo avec en arrière-plan des éléphants mangeant du foin dure 18 secondes. Voilà comment a député une plateforme qui est aujourd’hui consultée par « près de deux milliards d’humains… au moins une fois par mois ». C’est à lire dans le journal canadien Le Devoir. Le quotidien précise que ces internautes visionnent plus d’un milliard d’heures de contenu chaque jour.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.