GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Lula critique le gouvernement depuis sa prison, Bolsonaro réplique

    media L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva lors de sa première interview depuis son incarcération, au siège de la police fédérale à Curitiba, le 26 avril 2019. Isabella LANAVE / El Pais / AFP

    Le président Jair Bolsonaro a répondu aux propos tenus par Lula à l’occasion de sa première interview depuis son incarcération pour corruption. L’ancien président y traitait le nouveau gouvernement d’extrême droite de « fou ».

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro,François Cardona

    Jair Bolsonaro n’a pas apprécié les critiques de l’ancien président Lula, lancées depuis sa prison lors de sapremière interviewdepuis son incarcération. Connu pour son franc-parler, le président d’extrême droite a répliqué dans une interview avec une certaine ironie, déclarant qu’il pensait que l’alcool était interdit dans les prisons brésiliennes, en référence aux rumeurs jamais vérifiées de penchants pour l’alcool de l’ancien président Lula. Jair Bolsonaro estime qu’avec lui « au moins le pays n’est pas dirigé par une bande d’ivrognes ».

    Le Brésil est gouverné « par une bande de fous », avait déclaré la veille Luiz Inacio Lula da Silva dans sa première interview depuis son incarcération il y a plus d'un an.

    Jair Bolsonaro a répondu en accusant l’entourage de Lula de corruption – plusieurs de ses anciens ministres sont en prison ou répondent à de lourdes accusations. Le président brésilien en a profité pour critiquer la « démagogie et le populisme » du Parti des travailleurs.

    Mais Jair Bolsonaro est lui aussi gêné par plusieurs scandales de corruption, impliquant ses proches. Il a vu sa popularité chuter depuis sa prise de fonction en début d’année. Selon un récent sondage, à peine la moitié des Brésiliens approuveraient sa politique contre 67% en janvier dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.