GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    «8chan», le forum des tueurs de Poway et de Christchurch

    media Une personne blessée est prise en charge par une ambulance à la suite de l'attaque à la mosquée al-Nour, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019. REUTERS/SNPA/Martin Hunter

    L'attaque d'une synagogue par un homme armé, samedi, a fait un mort et trois blessés près de San Diego, en Californie. Âgé de 19 ans, l'homme s'est rendu à la police après avoir ouvert le feu sur les croyants réunis pour le dernier jour de la Pâque juive. Il a aussi publié un manifeste pour revendiquer son acte sur un forum très controversé.

    Le mois dernier, c'est déjà sur ce site que le tueur de Christchurch en Nouvelle-Zélande avait posté un texte extrémiste de 75 pages. La plateforme en question s'appelle « 8Chan » et a été lancée en 2013 par le Newyorkais Fredrrick Brennan.

    Son « 8 », selon les initiés, représente un nœud de Moebius, mais peut aussi se lire comme « eight-hate chan », « le canal de la haine ». De fait il s'agit d'un forum de discussion dont la section politique sert de défouloir aux néo-nazis du monde entier: apologie de la race blanche, propagande antisémite et islamophobe.

    Le ton est affiché dès la page d'accueil: le visiteur est prévenu qu'il arrive dans « les contrées les plus sombres de l’Internet ». Il n'y a pas de débat, le ton est à l'injure permanente contre les juifs, les musulmans, la communauté LGBT, les médias... dans un entre-soi entretenu par l'anonymat des contributeurs. Tout est anonyme.

    Aujourd'hui, cet espace en ligne prend une autre dimension car en l'espace de six semaines deux tueurs ont choisi « 8Chan » pour publier leur manifeste, avant de passer à l'acte: John Earnest qui vient d'ouvrir le feu dans une synagogue de Californie et Brenton Tarrant, suprémaciste blanc, auteur des attentats visant deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, qui ont fait 50 morts.

    Dans son manifeste, John Earnest déclare s'être inspiré de Brenton Tarrant, ce qui signifie que parmi les utilisateurs de ce forum, il y a peut-être une poignée, peut-être une dizaine, peut-être des centaines de sympathisants d'extrême-droite radicalisés, prêts à passer à l'acte... sans qu'à ce jour, aucune sanction n'ait été prise contre les propriétaires de ce site, ni aucune enquête lancée pour sortir ses utilisateurs de l'anonymat.

    En Nouvelle-Zélande cependant, après le drame de Christchurch les principaux fournisseurs d’accès à Internet du pays se sont entendus pour bloquer, jusqu’à nouvel ordre, l’accès au site sur le réseau mobile. Et l'Australie, d'où était originaire Brenton Tarrant, s'est dotée début avril d'une législation (controversée) instaurant des peines de prison pour les cadres dirigeants des réseaux sociaux qui ne retireraient pas promptement les contenus extrémistes.

    ► À lire aussi : Massacre en live à Christchurch (Chronique des médias)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.