GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sénatoriales au Japon: Shinzo Abe garde une large majorité, mais perd la majorité des deux tiers nécessaire à la réforme de la constitution
    Amériques

    États-Unis: 3 millions de seniors font face au remboursement de prêts étudiants

    media Le problème du remboursement des prêts universitaires est constitutif de la société américaine (ici le campus de l'université USC, à Los Angeles) Robyn Beck / AFP

    Les étudiants doivent le plus souvent contracter des prêts à long terme afin de payer les frais de scolarité et leurs dépenses lors de leurs années universitaires. Actuellement, cette dette s’élève à 1 500 milliards de dollars. Mais elle ne concerne pas que les nouveaux entrants sur le marché du travail. La chaîne CBS a eu accès à des documents officiels qui montrent que 3 millions de personnes de plus de 60 ans remboursent actuellement des prêts universitaires, pour une valeur totale de 86 milliards de dollars.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Les seniors devant encore rembourser un prêt universitaire ne sont en général pas en train d’éponger une dette vieille de quatre décennies. Ce sont plutôt des personnes qui, il y a 15 ou 20 ans, ont redémarré un cursus en espérant connaître une fin de carrière plus lucrative ou plus proche de leurs centres d’intérêt.

    D’autres peuvent aussi avoir à assumer les prêts contractés pour leurs enfants, ou petits-enfants. Or, beaucoup parmi ces trois millions de personnes sont en difficulté à cause de ces quelques centaines de dollars mensuels à verser.

    40 % des plus de 65 ans dans cette situation sont en défaut de paiement, et se font par exemple couper les bénéfices accumulés pour leur sécurité sociale afin de compenser leur incapacité à suivre le rythme des remboursements.

    Bien au-delà des seniors, presque tous les étudiants doivent s’endetter pour de très longues années, et ce problème est constitutif de la société américaine. Est-il insoluble pour autant ? La gratuité de l’enseignement est un serpent de mer, mais cette fois, une candidate démocrate à la présidence va encore plus loin.

    Elizabeth Warren promet, si elle est élue, d’effacer toutes ces ardoises, 1 500 milliards au total. Comment ? En créant une taxe pour ceux qui disposent de plus de 50 millions de dollars d’actifs.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.