GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    [Reportage] Venezuela: la dramatique situation des patients dans les hôpitaux

    media  
    Patiente dans une chambre d'hôpital à Caracas, avril 2019 (photo d'illustration) Matias Delacroix / AFP

    La vie quotidienne des Vénézuéliens se complique chaque jour en raison des pénuries. Nourriture et les médicaments sont devenus hors de prix voire introuvables, et les hôpitaux eux-mêmes peinent à s’en procurer.

    De nos envoyés spéciaux à CaracasBoris Vichith et Oriane Verdier

    Dans une chambre éclairée uniquement par la lumière du jour, Eudelina s’estime chanceuse. Elle est très affaiblie par le sida qui la ronge, mais les médecins sont arrivés à se procurer un traitement efficace pour la soigner. Un luxe en ces temps de pénurie. Aujourd’hui son inquiétude est ailleurs: « Ma fille a aussi le sida. Elle est enceinte. Il faut lui faire une césarienne parce que le bébé est sain. Il n’est pas contaminé ni rien. Donc pour être sûre qu’elle soit en bonne santé, il faut le faire sortir comme ça ».

    A côté d’elle le docteur Saavedra comprend ses craintes. Il est de plus en plus compliqué pour les médecins de soigner leurs patients: « En ce moment, il est très compliqué de planifier une césarienne normalement alors qu’il n’y a pas d’eau courante pas d’électricité, pas de matériel pour le bloc opératoire, pas de gant, pas d’équipement, d’instrument chirurgical pour faire une césarienne. C’est difficile. »

    Suite au manque d’entretien de l’hôpital de nombreuses chambres et blocs opératoires ont dû être fermés. Tout manque, même les ampoules. La nuit, l’obscurité s’empare des couloirs. Le docteur Saavedra tente alors de rester enfermé dans sa chambre car certains de ses collègues se sont faits braquer en se rendant au chevet de patient.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.