GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    États-Unis: quand un arrêt maladie vous coûte une fortune

    media Une cour d'une école primaire à San Francisco. (Photo d'illustration) JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

    C’est une histoire qui met à mal le rêve américain. En Californie, plus précisément dans un district de San Francisco, la capitale de l’État, une enseignante a découvert qu’être diagnostiqué d’un cancer pouvait lui coûter très cher, non pas à cause du coût du traitement, mais à cause du coût de son remplacement qu’elle doit assurer, passés ses 10 jours de congés maladie autorisés chaque année.

    Elle souhaite conserver son anonymat, mais son histoire, emblématique, pourrait bien marquer un tournant et faire évoluer une législation qui semble injuste. L’histoire concerne une enseignante de primaire, qui travaille depuis dix-sept ans dans la Glen Park Elementary School à San Francisco. Diagnostiquée d’un cancer du sein, elle doit s’arrêter de travailler. Comme ses collègues, elle a le droit à 10 jours d’arrêt maladie par an. Passé ce délai, elle peut prolonger cet arrêt sur les 100 jours suivant durant lesquels son salaire lui est versé, mais imputé du salaire de la personne qui la remplace, c’est-à-dire 200 dollars par jour (environ 180 €).

    14 000 dollars récoltés…

    Passée cette période, si l’enseignante n’a toujours pas repris son poste, son salaire ne lui est plus versé, mais elle doit toujours payer de sa poche celui de son remplaçant. Une situation hallucinante, même au royaume du libéralisme, mais une situation qui a mobilisé les parents d’élèves, indignés et choqués lorsqu’ils ont appris cette affaire. Ils ont décidé de lever des fonds sur un site internet pour aider cette enseignante. « Elle a nourri nos enfants, il est temps désormais pour nous de prendre soin d’elle », peut-on lire sur le site GoFundMe.

    Près de 14 000 dollars ont été récoltés. L’enseignante, qui ne devrait pas revenir avant l’année scolaire prochaine, a tenu à remercier personnellement ses 22 élèves en leur envoyant à chacun une lettre personnalisée. Une histoire qui pourrait bien faire évoluer cette législation, si l’on en croit le syndicat des enseignants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.