GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Port d’armes: la justice brésilienne demande à Bolsonaro de justifier son décret

    media Le président brésilien a cinq jours pour défendre son texte controversé. Valter Campanato/Agência Brasil

    Au Brésil, la juge de la Cour suprême a donné cinq jours au président Jair Bolsonaro pour justifier son décret permettant à des millions de personnes de porter une arme dans des espaces publics. Un texte très controversé, qui pourrait être inconstitutionnel.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    La juge Josa Weber a retenu la plainte d’un parti d’opposition qui accuse le décret de Jair Bolsonaro d'être contraire à l'esprit des lois, et d'avoir été signé sans passer par l'approbation du Parlement.

    La Cour suprême a donc donné cinq jours au président pour défendre son texte. Extrêmement polémique, celui-ci répond à la promesse de campagne du président d'extrême droite.

    Ce décret assouplit considérablement le port d'armes à feu au Brésil, étendu à une vingtaine de catégories professionnelles comme les chauffeurs de poids lourd, les agriculteurs, les avocats, les élus - mais sans avoir à en prouver « la nécessité absolue » comme c'était le cas jusqu'à présent. Les pistolets semi-automatiques sont également autorisés désormais.

    Contraire à la loi de 2003 ?

    Cette mesure pourrait permettre à 19 millions de Brésiliens de posséder une arme. Le président a répondu que son décret respectait les limites fixées par la loi.

    La Cour suprême devra en effet décider si le texte ne va pas l’encontre de la loi sur le désarmement de 2003 qui en interdit le port dans l'espace public. Le Brésil a l'un des taux d'homicides les plus élevés au monde, en majorité par armes à feu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.