GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    États-Unis: la Cour suprême autorise des poursuites contre Apple et l’App Store

    media Le jeu Candy Crush téléchargé sur un iPhone via l'App Store. REUTERS/Carlo Allegri

    L'App Store est-il en situation de monopole ? La Cour suprême ne tranche pas cette question, mais a autorisé lundi 13 mai un groupe d'utilisateurs d'iPhone à poursuivre son action collective en justice contre le géant Apple. Le groupe californien est mis en cause pour la gestion de sa plateforme de téléchargements d'applications.

    Chaque jour des millions de personnes téléchargent des jeux et des applications sur leur iPhone, via l'App Store, la seule boutique disponible sur leur téléphone.  Sauf que pour y vendre leurs produits, les développeurs indépendants doivent mettre la main à la poche : une commission de 30%, inévitablement répercutée sur le prix de vente de l'application.

    Le consommateur est lésé en raison de ce monopole. C'est en tout cas l'argument présenté par un groupe d'utilisateurs d'iPhone qui a porté plainte en 2011 contre Apple pour violation des règles sur la concurrence.

    « Nous ne sommes qu'un intermédiaire entre consommateurs et développeurs », se défendait le groupe californien, « nous ne sommes donc pas attaquables ».

    Un argumentaire rejeté lundi, 5 voix contre 4, par la Cour suprême, la plus haute instance juridique aux États-Unis. Rejetée par les 4 juges progressistes, mais aussi, plus surprenant, par Brett Kavanaugh, l'un des magistrats nommés par Donald Trump. L'autre juge désigné par le président américain s'est lui rangé dans le camp adverse.

    L'issue de cette action collective est encore incertaine. Mais elle pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour Apple comme pour les autres géants des nouvelles technologies. Le cours de l'action de la firme à la pomme a chuté de près de 6% lundi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.