GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mai
Lundi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Procès Roundup: Monsanto condamné à verser 2 milliards de dollars, un record

    media Un tribunal d’Oakland, en Californie, condamne le groupe allemand Bayer, propriétaire de Monsanto, pour la troisième fois. REUTERS/Marco Bello

    C’est un nouveau camouflet pour Monsanto aux États-Unis. Un tribunal d’Oakland, en Californie, condamne le groupe allemand Bayer, propriétaire de Monsanto, pour la troisième fois. Et cette fois, la condamnation est encore plus lourde que les deux précédentes : le groupe allemand va devoir verser la somme record de deux milliards de dollars de dommages et intérêts à un couple californien atteint d’un cancer après avoir utilisé son célèbre herbicide, le Roundup, dans son jardin pendant des années.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salves

    C’est la troisième fois d’affilée qu’un tribunal californien juge le Roundup responsable d’un cancer. Les deux premières condamnations de Monsanto à San Francisco étaient déjà record : 289 millions de dollars en août pour un jardinier en phase terminale, 80 millions en mars pour un retraité souffrant de la même maladie.

    Cette fois, le verdict d’Oakland est encore plus vertigineux. Le groupe pharmaceutique allemand Bayer, propriétaire de Monsanto, doit verser la somme de 2,55 milliards de dollars à un couple de septuagénaires. Et ce en réparation de leurs lymphomes attribués au célèbre herbicide qu’ils ont répandu pendant trente-cinq ans dans leurs propriétés de San Francisco.

    Bayer a fait appel des deux premières décisions, mais le groupe allemand n’en est sans doute qu’au début de ses déboires judiciaires, car le nombre des plaintes contre le Roundup ne cesse de s’accumuler : déjà 13 400 procédures à travers tous les États-Unis.

    Pendant ce temps, l’herbicide à base de glyphosate est toujours en vente libre sans mention de sa dangerosité. Or, dans les trois décisions, la justice américaine estime que ces risques cancérigènes étaient connus de Monsanto mais que la firme du Missouri les a savamment dissimulés.

    Son rachat l’année dernière vire donc à la catastrophe pour la direction de Bayer, de plus en plus contestée par ses actionnaires et dont l’action a perdu 30% de sa valeur après ses deux premières condamnations.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.