GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    À la Une: tensions commerciales entre Washington et Pékin

    media Tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis : trois jours après l'entrée en vigueur des barrières douanières américianes, la Chine annonce son intention de taxer 60 milliards de dollars de marchandises américaines à partir du 1er juin 2019. ©REUTERS/Thomas Peter

    Le Wall Street Journal parle d’une « escalade de la bataille commerciale » entre les deux pays après l’annonce de représailles chinoises. Une escalade qui « suscite la peur auprès des élus républicains » écrit le site d’information The Hill. Il s’agit notamment des sénateurs conservateurs en campagne pour leur réélection l’année prochaine. D’après The Hill, ils craignent que la guerre commerciale menace les agriculteurs américains.

    Le journal USA Today se montre également préoccupé. « Utiliser les droits de douane comme une arme de négociation politique est contraire à l’esprit de la Constitution », estime le quotidien dans son éditorial. « Tout le monde est d’accord sur le fait que les relations commerciales avec la Chine doivent changer », poursuit USA Today, « mais la manière de faire unilatérale de Donald Trump a de quoi couper le souffle ».

    À lire :
    - Guerre commerciale États-Unis-Chine: les nouvelles représailles chinoises

    La Cour Suprême des États-Unis inflige un camouflet à Apple

    13 mai 2019, la plus haute instance judiciaire a autorisé les consommateurs à poursuivre le groupe californien pour sa gestion de sa plateforme de téléchargements d'applications App Store. Cette décision, qui pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour les géants des nouvelles technologies, a été prise à une courte majorité, à savoir cinq magistrats sur neuf.

    La presse retient surtout l’attitude du juge Brett Kavanaugh nommé par Donald Trump. Kavanaugh s’est rangé du côté de ses collègues progressistes et a voté en faveur des plaignants. Cette prise de position est surprenante, écrit le site d’information The Hill, estimant que le juge a pris ses distances avec le président. Pour les conservateurs c’est un signe important, poursuit The Hill. Cela veut dire qu’ils ne peuvent pas toujours compter sur le soutien de Brett Kavanaugh.

    À lire:
    - États-Unis: la Cour suprême autorise des poursuites contre Apple et l’App Store

    Polémique autour des visas américains refusés à des magistrats colombiens

    Le gouvernement colombien est critiqué par la presse pour son attitude dans l’affaire des visas américains refusés à des magistrats. La polémique monte concernant le retrait des visas américains pour trois magistrats colombiens. Ils ont adopté des positions anti américaines, notamment sur la Juridiction spéciale pour la paix et le glyphosate utilisé dans le combat contre les plantations de drogue. « S’agit-il de chantage diplomatique ? », s’interroge Semana. « Une mesure de ce type est généralement utilisée contre des délinquants et des trafiquants de drogue ».

    Semana s’étonne aussi du communiqué du président colombien Ivan Duque qui dit respecter la souveraineté des États-Unis en matière de visa. Un avis partagé par El Tiempo qui suggère au gouvernement colombien de ne pas sacrifier l’autonomie nationale pour coopérer avec un allié qui emploie des méthodes coercitives.

    Embarras judiciaire pour l’un des fils du président Bolsonaro

    Au Brésil, une décision judiciaire visant l’un des fils du président Jair Bolsonaro est à la Une de la presse. La justice de Rio de Janeiro a autorisé la levée du secret bancaire et fiscal du sénateur Flavio Bolsonaro. Une décision qui s’inscrit dans le cadre d’une enquête pour corruption. Flavio Bolsonaro est soupçonné de liens avec une milice mafieuse de Rio de Janeiro, rappelle O Globo. La justice s’intéresse aussi à l’ancien assistant et chauffeur du sénateur, Fabricio Queiroz, qui manipulait des sommes d’argent bien plus importantes que son patrimoine. Son secret bancaire sera également levé d’après O Globo qui a qualifié de « tsunami » cette nouvelle étape de l’enquête contre Flavio Bolsonaro.

    La frontière entre le Brésil et le Venezuela à nouveau ouverte

    C’est à la Une du journal vénézuélien El Universal. Vendredi dernier, le président Nicolas Maduro a ordonné l’ouverture de la frontière entre les deux pays. Depuis de nombreux Vénézuéliens ont repris le chemin vers le Brésil – soit pour fuir leur pays soit pour acheter des médicaments, explique El Universal.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.