GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les sargasses déferlent sur les côtes touristiques mexicaines

    media Les ouvriers municipaux ramassent les algues sargasses à Puerto Morelos, au Mexique, le 8 août 2018. STR / AFP

    Tout le monde connaît la station balnéaire de Cancún, la Riviera Maya, au Mexique ainsi que les eaux turquoises des Caraïbes qui attirent des millions de touristes chaque année. Mais il semblerait que cette destination paradisiaque soit en péril en raison d’une algue toxique.

    De notre correspondant à Mexico,

    Une algue brune envahit depuis quelques années les plages de sable blanc des Caraïbes. Le phénomène est apparu timidement en 2011. Mais depuis l’an passé, il prend des dimensions inquiétantes. Aujourd’hui, ces algues arrivent massivement sur les côtes mexicaines, où elles flottent avant de finir par s’échouer sur les rivages. Et en se putréfiant, elles dégagent une odeur très désagréable d’œuf pourri. Ce sont des algues sargasses. Un nom bien connu en raison d’une mer qui en est recouverte, la mer des Sargasses située dans l’Atlantique Nord, à l’est de la Floride.

    Une pollution liée au dérèglement climatique

    Les algues qui arrivent sur les côtes mexicaines semblent provenir de l’Amazonie brésilienne. Leur prolifération pourrait être due au changement climatique, en combinaison avec la déforestation liée à une augmentation des fertilisants. Les fleuves se chargeraient alors en sels nutritifs qui, une fois en mer, profiteraient à ces algues flottantes. Les courants marins les feraient alors dériver vers le nord pour envahir les côtes caraïbes. Ces algues peuvent détruire peu à peu les récifs coralliens qui longent les côtes. Elles peuvent aussi entraîner la mort d’espèces marines, en raison de la diminution d’oxygène provoquée par leur accumulation. Et leur présence sur les plages risque d’empêcher les tortues de venir pondre. En plus, lorsqu’elles se décomposent, elles libèrent de l’hydrogène sulfuré, toxique pour la santé des habitants.

    Les autorités inquiètes de l'impact sur le tourisme

    Tout le monde craint que cela impacte l'économie locale, car la présence de ces algues rebute les touristes. Et comme cette région, le Quintana Roo, vit essentiellement du tourisme, l’afflux des sargasses risque d’avoir des conséquences catastrophiques. De sorte que les hôteliers et les promoteurs touristiques cherchent déjà à offrir des alternatives aux vacances « plage, mer et soleil » qu’ont toujours privilégiées les touristes qui viennent à Cancún et sur la Riviera Maya. À la place, ils proposent des activités aquatiques et de découvertes comme les excursions dans les grottes, les rivières ou les cénotes.

    L’an passé, les autorités locales ont bien essayé d’installer des barrières flottantes pour éviter que les algues n’atteignent les plages. Cette année, c’est la marine qui s’en charge. Mais c’est très coûteux en raison des quantités énormes collectées qu’il faut ensuite évacuer par bateau. Et sur les rivages où elles s’accumulent, c’est aussi une tâche titanesque. Car si les plages sont nettoyées le matin, le soir, elles sont à nouveau recouvertes de sargasses. Pour s’en débarrasser, on pense désormais à un recyclage de ces algues. Mais le problème, c’est qu’il y en a des tonnes. Et que leur quantité va probablement augmenter au fil des ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.