GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Colombie: sur les pas de Fernando Botero à Medellin

    media Place Botero dans le centre de Medellin. RFI/Najet Benrabaa

    Fernando Botero est l'artiste le plus emblématique de Medellin, le peintre-sculpteur colombien le plus célèbre à travers le monde. À Medellin, sa ville natale, les habitants le considèrent comme un membre de la famille et un défenseur de la culture colombienne. Une place porte son nom et ses œuvres sont exposées dans la ville.

    Les formes rondes et voluptueuses de Botero habillent la ville de Medellin. Dès l'aéroport, les publicités ou boutiques de cadeaux s'affichent à l'effigie de ses personnages. Dans le centre-ville, ses sculptures remplissent les places principales et les parcs, comme dans celui de San Antonio. Ses oeuvres sont aussi très visibles dans le parc Berrio, qui possède une place au nom de Botero. Une dizaine de ses sculptures y sont exposées de manière permanente, juste devant l'entrée du musée d'Antioquia qui propose une grande partie de ses peintures.

    Toutes ses œuvres ont été offertes gratuitement par l'artiste-peintre comme un hommage à sa ville natale. Maria del Rosario Escobar, la directrice du musée d'Antioquia explique son geste. « Pour Medellin, Botero fait partie du patrimoine culturel et architectural. Le musée qui expose ses oeuvres est une référence. C'est également le plus ancien de la ville. Il a presque 140 ans. Ces cinquante dernières années, les donations et activités de Botero ont permis de développer davantage le musée. Il est lié à son succès. La place Botero était aussi son idée. Il y a environ vingt ans, Botero voulait offrir l'art à tous au moment où la violence était à son paroxysme. C'était un geste pour la dignité et l'espoir. »

    Entrée du musée d'Antioquia sur la Place Botero à Medellin qui dispose des oeuvres de l'artiste mais aussi des donations d'oeuvres de sa collection personnelle 2.jpg RFI/Najet Benrabaa

    La fierté des habitants de Medellin

    Au sein du musée, on trouve également des œuvres d'autres artistes internationaux, toutes cédées par Botero. Il voulait rendre l'art accessible à tous. Le pari est réussi. Pour les habitants de Medellin, c'est un symbole.

    Cristian Camilo Castro, natif de Medellin, décrit son admiration pour Botero. « Pour moi, il représente l'inspiration. Je l'admire pour son parcours artistique et son œuvre volumineuse, colorée, sensuelle et figurative. Connaître Botero, c'est connaître une facette positive de la Colombie. Ses peintures montrent autant le mal que le bien de l'histoire du pays. Il défend la culture colombienne à l'extérieur et pour ça nous lui sommes reconnaissants. »

    Elen Gomez vient de la côte atlantique et vit depuis des années à Medellin. Elle est également tombée sous le charme de l'artiste. « On est fier de ce personnage. Il a une grande personnalité. Son art le montre. Donner ses œuvres est aussi une preuve de sa bonté et de son amour pour l'art. Il représente la meilleure image des Colombiens. »

    À 87 ans, Fernando Botero est l'un des rares peintres à connaître le succès de son vivant. Un documentaire qui porte son nom est projeté depuis le 11 avril à Medellin. Celui qui s'est lui-même surnommé ironiquement « le plus colombien des artistes colombiens » a largement contribué à sa gloire dans son pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.