GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Yusuf Badi Ali, ancien haut gradé du régime de Siad Barre, jugé aux États-Unis

    media Le colonel Tukeh a été un haut-gradé du régime de Siad Barre, pendant la guerre civile somalienne. Courtesy Hiram A. Ruiz / Library of Congress / Public Domain

    Également connu sous le nom de Colonel Tukeh, il est notamment accusé d’avoir torturé et tenté d’enterrer vivant un de ses compatriotes pendant la guerre civile en 1988.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet,

    Yusuf Abdi Ali, qui réside aux États-Unis, travaillait comme chauffeur pour Uber et était bien noté. Jusqu’à ce que la chaîne de télévision CNN évoque les faits qui lui sont reprochés. Ses reporters n’ont eu aucun mal à commander une course sur l’application et à poser quelques questions au chauffeur sur le processus d’embauche. « Ils vérifient juste votre passé, c’est très facile » leur a-t-il répondu.

    Yusuf Abdi Ali n’a jamais été condamné aux États-Unis, mais une simple recherche sur internet aurait suffi à l’entreprise pour réaliser la gravité des faits qui lui sont reprochés. Il a d’ailleurs été expulsé du Canada après un documentaire consacré à ses crimes.

    Il est accusé d’avoir orchestré des massacres de masse, d’avoir torturé un homme de ses propres mains et d’avoir ensuite ordonné qu’on l’enterre vivant. Ce dernier n’a échappé à la mort que grâce à un pot-de-vin versé à ceux qui étaient censés l’inhumer.

    Il est venu aux États-Unis pour témoigner contre son tortionnaire, dans un procès qui s’est ouvert au civil faute de juridiction compétente pour juger les crimes de guerre perpétrés à l’étranger.

    Yusuf Abdi Ali nie les faits, évoque une vengeance de clan. Mais depuis l’enquête de CNN il a été licencié par Uber et ne pourra plus exercer comme chauffeur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.