GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Aux États-Unis, les naissances déclinent toujours

    media Le taux de natalité était de 1,7 enfant par femme en 2018 aux Etats-Unis (illustration). Getty Images / Mayte Torres

    Il n’y avait pas eu aussi peu de naissances aux Etats-Unis depuis 32 ans, à une époque où il y avait 90 millions d’Américains en moins. Le taux de natalité dans le pays continue en effet de baisser : -2 % par rapport à 2017. Cela devient une tendance notable puisque c’est la quatrième année consécutive, et que cela va commencer à obliger les économistes et démographes à revoir leurs perspectives.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Le taux de remplacement pour une population est de 2,1 enfants par femme. On en était bien loin l’an passé aux États-Unis : 1,7 enfant par femme, soit le taux de fécondité le plus bas de l’histoire du pays.

    La natalité baisse dans quasiment toutes les catégories d’âge ou d’origine, à l’exception des femmes de l'île d'Hawaï ou de celles venant des îles du Pacifique, et surtout des 35-44 ans.

    Pour expliquer cette baisse des naissances, beaucoup évoquent la grande crise économique. C’était certes il y a 10 ans, mais il reste toujours plus difficile de fonder un foyer quand on démarre dans la vie active. La prévention des grossesses précoces semble aussi plus efficace. Depuis 2007, les jeunes filles autour de 20 ans font 4 % d’enfants en moins chaque année.

    Autre explication avancée : le streaming. Finies les pages de publicité qui donnaient aux couples quelques minutes pour se rapprocher ; ils peuvent désormais rester devant leur écran jusqu’à épuisement. Cela aurait eu pour conséquence de faire baisser le nombre de rapports sexuels, et donc de grossesses.

    La baisse de la natalité américaine est en tout cas à rapprocher d’un autre chiffre, celui de l’espérance de vie. Celle-ci diminue depuis plusieurs années aux États-Unis pour s’établir à 78 ans, soit quatre de moins qu’en France. Principale raison invoquée : le crise des opioïdes, qui provoque des dizaines de milliers d’overdoses chaque année.

    À écouter : Héroïne, ce fléau qui ravage l’Amérique

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.