GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaire démocrate américaine: le meeting du favori Joe Biden à Philadelphie

    media  
    Premier meeting de campagne pour Joe Biden, le 18 mai 2019 à Philadelphie. REUTERS/Jonathan Ernst

    Le premier grand meeting de Joe Biden s’est tenu samedi 18 mai 2019 à Philadelphie. La Pennsylvanie est un État-clé. Donald Trump l'avait ravi aux démocrates en 2016. L'ancien vice-président, en tête dans les sondages pour la primaire démocrate, a plaidé pour l’unité des Américains et s’est placé en héritier de l’ère Obama. Joe Biden a vanté sa capacité à faire des compromis.

    Avec notre envoyée spéciale à Philadelphie,  Anne Corpet

    Beaucoup portent le t-shirt bleu au nom de Joe Biden. Pour les Américains qui se pressent au meeting de l’ex-vice-président, il est l’antithèse de Donald Trump. C'est le choix de la raison, et parfois aussi du cœur.

    « Joe Biden a servi le pays pendant 50 ans avec intégrité et honnêteté, et il connait les dirigeants du monde », plaide un participant. « Je sais que c’est le seul candidat qui peut rassembler les Américains », renchérit une femme.

    « C'est le genre de type qui nous manque en ce moment à la Maison Blanche, quelqu’un qui vient de la classe ouvrière », ajoute un homme. « Il est authentique, il se soucie des gens. Je l’aime, je t’aime Joe Biden ! »

    « Cessons de nous battre et réglons les problèmes »

    « On veut Joe ! », crie la foule. Et sur scène, l’ex-vice-président évoque Donald Trump : « Notre président est le diviseur en chef », lance-t-il, avant d’appeler à l’unité. « Cessons de nous battre et réglons les problèmes. »

    « Nous ne pouvons le faire que si nous sommes ensemble », conclut Joe Biden, enflammé. « Nous sommes les États-Unis d’Amérique, il n’y a rien que nous ne puissions faire si nous sommes unis ! »

    Joe Biden a trouvé le ton de sa campagne : il se présente en rassembleur, sans dire un mot des 22 autres candidats démocrates.

    ► À relire aussi : Joe Biden à la conquête des « cols bleus »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.