GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    États-Unis: 17 nouvelles inculpations contre Julian Assange

    media Des défenseurs de Julian Assange manifestent dans le centre de Londres, le 2 mai 2019. REUTERS/Henry Nicholls

    Depuis 2018, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange n’était poursuivi que pour piratage informatique aux États-Unis. Cette fois, le grand jury, qui enquête contre lui, sort l’artillerie lourde.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve

    Julian Assange, qui compte désormais 18 inculpations outre-Atlantique, est notamment poursuivi pour violation de l’Espionage Act.

    « C’est de la folie », a immédiatement réagi WikiLeaks sur Twitter à l’annonce des 17 nouvelles inculpations contre son fondateur. « C’est la fin du journalisme sur la sécurité nationale, poursuit l’organisation, et la fin du premier amendement », garantissant la liberté d’expression.

    Un argument balayé par Washington, car Julian Assange n’est pas journaliste, selon le ministère de la Justice américain. « Aucun journaliste responsable ne publierait sciemment les noms des sources confidentielles en zone de guerre en sachant que cela les exposerait au plus grand danger », a lancé un responsable du département en conférence de presse.

    Les 18 inculpations contre Assange sont toutes liées à son rôle dans la fuite massive de documents confidentiels sur son site WikiLeaks en 2010. « La plus grande mise en péril d’informations classifiées de toute l’histoire des États-Unis, au bénéfice de ses adversaires », écrit dans un communiqué le ministère de la Justice, précisant qu’Assange est notamment inculpé pour avoir mis en danger la vie des sources du renseignement militaire américain.

    Les États-Unis reprochent aussi à cet homme de 47 ans, détenu à Londres et visé par une procédure d'extradition vers les États-Unis, d'avoir « comploté » avec l'ex-analyste militaire Chelsea Manning, à l'origine de cette fuite sans précédent.

    Julian Assange a été arrêté en avril dernier à l’ambassade d’Équateur où il s’était réfugié depuis 2012.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.