GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: les soldats turcs ne quitteront pas leur poste d'observation indique Ankara
    • Syrie: Poutine et Erdogan se disent d'accord pour «intensifier leurs efforts communs» à Idleb (Kremlin)
    • G7: Boris Johnson continuera de soutenir fortement l'accord nucléaire iranien (sources diplomatiques britanniques)
    • L'Irlande indique vouloir voter contre l'accord Union européenne-Mercosur si le Brésil ne protège pas l'Amazonie
    • Décès d'une Israélienne blessée dans une attaque en Cisjordanie
    • Un accord européen a été trouvé pour répartir les 356 migrants de l'«Ocean Viking»
    • Feux en Amazonie: «une situation d'urgence» qui doit être discutée au G7 (Merkel)
    • Paris: des migrants montent un campement au Parc de la Villette afin de «se rendre visibles», constate un journaliste de l'AFP
    • Poutine promet une «réponse symétrique» à l'essai d'un nouveau missile américain
    • Olivier Faure, premier secrétaire du PS, juge que le rassemblement de la gauche et des écologistes est «impératif» pour 2022
    • Trois Israéliens ont été blessés dans une attaque en Cisjordanie non loin d'une colonie juive (responsables)
    • Un Palestinien qui lançait des grenades vers Israël depuis Gaza a été blessé (responsables)
    • À bord d'«Ocean Viking», en mer depuis 19 jours, les réserves de nourriture s'épuisent (MSF)
    • Syrie: les forces prorégime encerclent un poste d'observation turc non loin d'Idleb (OSDH)
    Amériques

    États-Unis: guerre ouverte entre Donald Trump et Nancy Pelosi

    media Le président Trump a qualifié les démocrates de bons à rien, et a déclaré qu’il était lui-même un génie extrêmement stable. MANDEL NGAN / AFP

    La guerre est ouverte entre la puissante chef de la majorité démocrate de la Chambre et le président américain. Après avoir annulé mercredi 22 mai sa rencontre avec les dirigeants de l’opposition suite à une remarque de Nancy Pelosi, Donald Trump s’en est vivement pris ce jeudi 23 mai à son adversaire du Congrès au cours d’une conférence de presse impromptue et plutôt décousue. Quelques heures plus tôt, la cheffe des démocrates de la Chambre avait exprimé ses inquiétudes sur la santé du président.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Nancy Pelosi n’a pas son pareil pour provoquer le président. Elle manie avec calme un langage qui a le don de l’ulcérer. Au lendemain d’une passe d’armes à la Maison Blanche, elle a dit être inquiète sur la santé de Donald Trump et a ajouté : « Je prie pour le président des États-Unis. J’espère que sa famille, son administration ou ses conseillers vont intervenir pour le bien du pays ».

    Le président ne pouvait pas rester sans réagir. Il a d’abord douté des compétences de Nancy Pelosi, à propos du traité commercial avec le Mexique et le Canada. « C’est un désastre. Elle ne comprend pas le texte », a-t-il dit.

    Avant de revenir sur la rencontre de la veille avec les dirigeants démocrates : « Je suis rentré dans la pièce. Il y avait Chuck le pleurnichard et Nancy la folle. Je vais vous dire, je l’observe depuis longtemps, elle n’est pas la même personne, elle est perdue ».

    C’est la première fois que le président affuble Nancy Pelosi d’un tel surnom. Donald Trump qui a par ailleurs tenu à faire témoigner ses conseillers sur son propre calme lors de la rencontre avec les démocrates. « Vous étiez très calme et très direct », témoigne une femme. « Très calme, vous avez présenté les choses… », renchérit un homme. « Très calme, direct et clair », poursuit une autre conseillère.

    Le président a enfin qualifié les démocrates de bons à rien, et a déclaré qu’il était lui-même un génie extrêmement stable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.