GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Donald Trump veut contourner le Congrès pour vendre des armes dans le Golfe

    media Mike Pompeo, le secrétaire d'État américain, le 19 avril 2019 à Washington. REUTERS/Joshua Roberts

    L’administration américaine souhaite contourner le Congrès pour pouvoir vendre des armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis. Le secrétaire d'État Mike Pompeo a annoncé ce vendredi vouloir recourir à une procédure d’urgence malgré la forte hostilité des parlementaires américains, invoquant la menace que représenterait l’Iran dans la région.

    Ces contrats d’armement avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis dépassent les 7 milliards de dollars. Il s’agit en grande partie de munitions, notamment certaines sophistiquées à guidage de précision. Aux États-Unis, le gouvernement peut vendre des armes si le Congrès ne s’y oppose pas dans les 90 jours.

    Or, les élus américains ont déjà exprimé leur forte hostilité, notamment en avril avec le vote d’une résolution demandant l’arrêt de l’assistance militaire à l’Arabie saoudite en raison de sa guerre au Yémen. Résolution à laquelle Donald Trump avait opposé son veto. Cette fois, son administration invoque une clause de la loi qui l’autorise à contourner le Congrès en cas d’urgence pour la sécurité nationale.

    Des contrats pour aider leurs « alliés » contre l’Iran

    Mais selon le chef de la diplomatie américaine, « l’agression iranienne » menace justement les intérêts des États-Unis dans la région. Pour Mike Pompeo, ces contrats vont aider les « alliés » de l'Amérique à se défendre face à l’Iran. La manœuvre va lui permettre de débloquer les armes dès les prochains jours, mais elle rend les parlementaires furieux.

    ►À écouter : Le débat du jour - Le golfe arabo-persique est-il au bord de l'embrasement ?

    Côté républicain, le très influent sénateur Lindsay Graham, habituel soutien de Donald Trump, affirme ce jeudi qu’on ne peut pas continuer à faire des affaires comme avant avec les Saoudiens en raison de la crise humanitaire au Yémen, mais aussi de l’implication du prince Mohammed ben Salman dans l’assassinat en octobre du journaliste Jamal Khashoggi. « Inacceptable », répondent de leur côté les démocrates. L’opposition dénonce un « abus de pouvoir » et un « dangereux précédent », tout en accusant Riyad de crimes contre l’humanité au Yémen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.