GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: les partisans de Jair Bolsonaro appellent à une grande manifestation

    media Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 10 mai 2019 à Brasilia. REUTERS/Adriano Machado/File Photo

    Manifestation de soutien au gouvernement, ce dimanche 26 mai 2019 au Brésil. Un gouvernement de plus en plus impopulaire, critiqué pour ses choix politiques et qui a du mal à faire voter sa réforme des retraites au Congrès. Les sympathisants du président espèrent une forte mobilisation pour un sursaut. Un mouvement risqué, qui suscite des tensions au sein même du camp gouvernemental.

    Cinq mois après son arrivée au pouvoir, le gouvernement brésilien est en crise : économie en berne, soupçons de corruption et incapacité à réunir une majorité stable au Parlement. Résultat, le projet phare, la réforme des retraites, est bloqué.

    Les choix - facilitation du port d'armes, réduction du budget de l'Éducation - sont par ailleurs discutés. Aussi, selon Carlos Jordy, député du Parti social-libéral (PSL), la manifestation du jour doit envoyer un message, d'abord aux élus.

    L'obstacle du Congrès

    Les parlementaires doivent selon lui travailler avec le gouvernement. Il s'agit de leur « montrer que la population est derrière le président, qu'elle ne permet pas que certains au Parlement bloquent des décisions importantes pour le Brésil ».

    Dangereux, pour le député d'opposition Paulo Perreira da Silva : « Si la manifestation réussit, des milliers de personnes se mobiliseront contre le Congrès. Le gouvernement en toute logique devrait alors suspendre le Congrès. »

    Des doutes dans la majorité

    Un pari risqué, dit-il, car « le Brésil n'accepterait jamais ». Lui se dit persuadé que la manifestation va échouer, avec « très peu de monde dans les rues », et que « le gouvernement sortira encore plus fragilisé de cette affaire ».

    L'appel à manifester divise déjà la majorité. Les fils du président soutiennent la mobilisation, mais leur père a pris ses distances. Il a décidé de ne pas y participer. Sans doute pour ne pas être en première ligne si la participation est faible.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.