GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: opposition et régime iront à Oslo négocier

    media L'opposnat Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, à Caracas, le 24 mai 2019. Guaido a confirmé l'envoi de délégués à Oslo pour rencontrer des représentants de Maduro. REUTERS/Manaure Quintero

    L’opposition vénézuélienne et le régime de Nicolas Maduro vont avoir leur premier tête-à-tête, en tout cas officiellement, cette semaine en Norvège. Les deux parties ont accepté ce week-end l’invitation de la Norvège, qui tente une médiation, pour trouver une issue à la crise politique, sociale, économique et humanitaire qui s’accentue de jour en jour au Venezuela. Si pour l’instant aucune date n’a été avancée, le simple fait que les deux camps aient donné leur aval est en soi un pas important.

    Si Nicolas Maduro a attendu que Juan Guaido confirme la participation de l’opposition vénézuélienne pour annoncer l’envoi d’une délégation de son gouvernement, la Norvège, elle, n’a pas attendu pour communiquer l’information. Dans un communiqué, Oslo annonce la tenue la semaine prochaine des premières discussions directes entre les deux parties.

    Une première, qui s’annonce compliquée, sachant que l’opposition reste campée sur ses positions, comme le clame Juan Guaido, qui craint que Nicolas Maduro n’utilise ces discussions pour éteindre l’élan populaire qui soutient son mouvement.

    « La Norvège, un pays qui a fait des médiations pour des conflits dans le monde entier, nous invite et ils veulent faire passer ça pour un dialogue qui va prendre du temps. Je vais vous le dire en toute honnêteté : est-ce que vous nous prenez pour des imbéciles ? Nous allons utiliser, oui, nous allons utiliser, nous, la Norvège et le Groupe de contact ou le Groupe de Lima et tout ce qui sera nécessaire pour 3 choses : fin de l’usurpation, gouvernement de transition et élections libres ! », a déclaré Juan Guaido.

    Le président Nicolas Maduro est prévenu, l’opposition veut des avancées rapides et concrètes. De son côté, Juan Guaido n’écarte aucune hypothèse, comme il l'a encore rappelé, ce qui implique la possibilité de réclamer une intervention étrangère pour mettre un terme à une crise qui semble interminable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.