GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    États-Unis: le Congrès furieux des cachotteries de Trump sur l'Arabie saoudite

    media Le Congrès américain sur la colline du Capitole, à Washington. (Image d'illustration) REUTERS/Jonathan Ernst/File Photo

    L'information a été révélée par nos confrères de la chaîne américaine CNN. Selon les services secrets américains, l'Arabie saoudite a renforcé son programme balistique - au niveau des technologies comme des infrastructures - avec l'aide de la Chine. L'administration Trump était au courant, mais n'a pas jugé bon d'en informer les membres du Congrès. Les élus démocrates et républicains sont vent debout et s'interrogent sur les intentions de l'exécutif.

    Depuis combien de temps l'administration Trump savait-elle ? A-t-elle sciemment laissé faire pour appuyer sa politique d'isolement de l'Iran ? Autant de questions que se posent actuellement les élus.

    Ces informations sur le programme balistique saoudien, le Congrès les a obtenues en dehors des canaux officiels, et ce n'est pas la première fois que le Congrès critique la politique de l'administration Trump vis-à-vis de Riyad.

    Il y a huit mois, après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, même de fidèles alliés du président avaient trouvé sa réponse trop tiède et avaient appelé à réduire la coopération entre les deux pays, en vain. Des documents officiels montrent qu'après cet assassinat, Washington a approuvé des transferts de technologie nucléaire civile vers l'Arabie saoudite.

    L'exécutif a aussi contourné le Congrès le mois dernier pour autoriser huit milliards de ventes d'armes à Riyad. Une vente qu'une alliance de sénateurs républicains et démocrates tente de bloquer. Il n’y a pas encore de date prévue pour le vote, et si la résolution est adoptée, le président pourrait encore y apposer son veto.

    Dans une tribune publiée fin novembre, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo avait souligné que le royaume saoudien était une force puissante pour la stabilité du Moyen-Orient. Mais cette nouvelle affaire démontre la fronde persistante du Congrès, y compris côté républicain, sur le soutien de Donald Trump à l'Arabie saoudite. Plus largement, des voix s'élèvent pour critiquer sa volonté de contourner les hémicycles sur ces différents dossiers.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.