GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    États-Unis: Donald Trump lance officiellement sa campagne pour un deuxième mandat
    Dernières infos
    • Trump accuse les démocrates d'être guidés par «la haine»
    • Trump: «Le monde entier» envie la santé de l'économie américaine
    • Trump dénonce les «Fake News» dès le début de son meeting en Floride
    • Trump lance sa campagne pour 2020 depuis Orlando en Floride
    • Le Japon accuse un déficit commercial en mai, nouveau repli des exportations
    • Attribution du Mondial 2022 au Qatar: Michel Platini ressort libre de garde à vue
    • Canada: Trudeau annonce l'agrandissement d'un oléoduc controversé
    Amériques

    À la Une: Haïti, manifestations contre Jovenel Moïse accusé de corruption

    media Manifestations dans les rues de Port-au-Prince, le 9 juin 2019. ©REUTERS/Andres Martinez Casares

    « La rue réclame le départ du président Jovenel Moise, lâché par l’Église catholique et le secteur privé haïtien », titre Le Nouvelliste. Le journal de Port-au-Prince précise que des « dizaines de milliers de manifestants ont gagné les rues de la capitale et de plusieurs villes de province, notamment Cap-Haïtien, Gonaïves, Saint-Marc, Miragoåne, Cayes, Jérémie… », et d’autres. L’objectif principal de la mobilisation, poursuit Le Nouvelliste, c’est de parvenir à la démission de Jovenel Moïse.

    Les manifestions ont été convoquées par des « petro-challengers » et soutenues par des « partis politiques et d’autres organisations de la société civile ». Des « structures organisées » qui estiment que le « Président Moïse, accusé de détournement de fonds dans un rapport de la cour des comptes sur PetroCaribe, n’est plus apte à conduire les destinées du pays ».

    Mobilisation à Cap-Haïtien, la deuxième ville du pays

    C’est un reportage à lire dans Le National. Selon le journal, « plusieurs milliers sont descendus dans les rues…pour réclamer, entre autres, le départ de Jovenel Moïse ». Une manifestation qui s’est déroulée sans heurts même si des barricades enflammées avec des pneus, des détritus et des carcasses de véhicules ont été érigées tout au long du parcours.

    À Port-au-Prince, en revanche, un homme a été tué lors de la manifestation hier. Plusieurs personnes ont été blessées. Et une vidéo circulant sur les réseaux sociaux suscite la réaction des autorités. D’après Le Nouvelliste, la vidéo montre « un jeune homme étendu au sol sur lequel des policiers anti-émeute ont jeté des pierres lors d'une intervention non loin de la résidence du président Jovenel Moïse ». La vidéo a fait réagir le directeur général de la police nationale qui a promis une enquête, affirmant que « …de telles pratiques ne font pas honneur à une institution garante de la démocratie et de l’état de droit dont la mission est de protéger et servir ». Cet incident est également rapporté par le Miami Herald qui consacre un long article à la mobilisation contre le gouvernement.

    L’inquiétude de la communauté internationale

    Une mobilisation qui pourrait s’inscrire dans la durée, écrit le journal de Floride. Le Miami Herald rappelle que le président Jovenel Moïse ne s’est pas exprimé publiquement depuis la publication du rapport de la Cour des comptes. Un rapport qui dénonce la gestion calamiteuse et la corruption autour des fonds Petrocaribe, ce programme de développement parrainé par le Venezuela. Et qui fait monter au créneau plusieurs secteurs du pays, comme l’Église catholique. Des évêques avaient déclaré ce week-end vouloir voir « à tous les échelons du pouvoir et de la fonction publique des femmes et des hommes nouveaux par leur mentalité, leur conscience professionnelle et leur compétence ». C’estune prise de position « sans précédent contre la corruption qui gangrène le pays », écrit le Miami Herald. Selon le quotidien, la situation du pays suscite de fortes inquiétudes dans le milieu diplomatique à Port-au-Prince. « Cette situation est sérieuse » et justifie un « dialogue national de grande envergure » explique l’ambassadeur français José Gomez, cité par le Miami Herald.

    À lire :
    Haïti: manifestation contre la corruption et pour la démission du président

    Lula, victime d’un acharnement politique de la justice ?

    L’enquête anti-corruption Lava Jato fait à nouveau la Une. Elle aurait poursuivi des objectifs politiques. C’est ce qu’affirme le site d’investigation The Intercept. L’opération Lava Jato aurait été menée entre autres pour empêcher le retour au pouvoir de l’ancien président Lula, condamné à plus de 8 ans de prison pour corruption. The Intercept publie des messages privés échangés entre le ministre de la Justice Sergio Moro, à l’époque en charge de l’enquête, et certains procureurs. Des messages révèlent des conseils donnés par Sergio Moro aux procureurs, ils montrent aussi que ces derniers avaient des doutes concernant les preuves contre Lula. Conclusion du site d’investigation : « Alors qu'ils ont assuré longtemps qu'ils étaient apolitiques et motivés par la seule lutte anticorruption, les procureurs de Lava Jato ont en fait comploté entre eux sur les moyens d'empêcher le retour au pouvoir de Lula et de son Parti des Travailleurs ». Ce « scoop » fait la Une de la presse brésilienne. Selon Correio Braziliense, ces informations, si elles sont avérées, posent la question de l’impartialité des procureurs. Et aussi celle du maintien à son poste du ministre de la Justice Sergio Moro.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.