GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    États-Unis: en campagne pour 2020, Trump joue le même air qu'en 2016

    media Près de 20 000 personnes ont assisté au meeting de lancement de la campagne de Trump à Orlando, en Floride, le 18 juin 2019. JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

    Le président américain a annoncé sa candidature à un second mandat lors d’un grand meeting à Orlando, en Floride, État clé qu’il avait emporté en 2016. Près de 20 000 personnes ont assisté à ce rendez-vous que l’hôte de la Maison Blanche présentait comme historique, mais au fort parfum de déjà-vu.

    Avec notre envoyée spéciale à Orlando, Anne Corpet

    Il flottait comme une atmosphère de 2016. Toute la soirée, Donald Trump a renoué avec la rhétorique de la campagne qui l’a conduit à la Maison Blanche, utilisant quasiment le même slogan qu’en 2016.

    « Nous allons continuer de rendre sa grandeur à l’Amérique et ensuite nous allons la conserver. Plus que jamais. Nous allons conserver la grandeur de l’Amérique et c’est pourquoi ce soir je me tiens devant vous pour lancer officiellement ma campagne pour un second mandat en tant que président des États-Unis… »

    Sur scène, il a vanté le bilan de ses deux années de présidence, valorisé les bons chiffres de ce qu’il appelle « l’économie Trump » et a vivement défendu ses positions protectionnistes. « Je me bats pour vous, je ne vous oublierai pas ! », a-t-il lancé.

    La « menace socialiste »

    Mais il a aussi et surtout ressorti les ficelles de sa précédente campagne : les emails d’Hillary Clinton, le danger de l’immigration, la mauvaise foi de la presse et cette nouvelle menace : le socialisme. « Quel que soit le label qu’ils utilisent, le vote pour les démocrates en 2020 est un vote pour le socialisme radical et la destruction du rêve américain ».

    Fidèle à son style provocateur, il a enflammé la foule avec une tonalité nationaliste agressive et n’a pas manqué de diaboliser les démocrates, évoquant Joe Biden « l’endormi », Bernie Sanders « le fou ». Face à de tels opposants, Donald Trump s’est présenté comme le seul recours possible pour garantir le maintien des libertés et de la prospérité.

    À lire aussi : États-Unis: atouts et faiblesses de la candidature Trump pour 2020

    Les admirateurs du président, visiblement revigorés par la flamboyance de leur candidat, en sont convaincus : « Il va gagner ! Il y a encore plus d’enthousiasme qu’en 2016, imaginez ». Maria, une supportrice, l’indispensable casquette rouge vissée sur la tête, est conquise et confiante, comme le reste du public. La course au second mandat est officiellement lancée même si, au fond, bien qu’installé à la Maison Blanche, Donald Trump n’a jamais vraiment cessé d’être en campagne.

    Ensemble, nous allons continuer à débrider le pouvoir des entreprises américaines afin que chaque Américain connaisse la dignité du travail et la fierté d’un salaire. Nous allons élire un Congrès républicain pour créer un système d’immigration légal, sûr et moderne. Face aux nouvelles menaces, nous défendrons le droit de conserver et de porter des armes. Nous avons été bénis par Dieu avec la plus belle nation sur la surface de la Terre et nous allons la conserver ainsi.

    Donald Trump

    Président des États-Unis

    19/06/2019 - par Anne Corpet Écouter

    A écouter aussi, l'analyse de Vincent Michelot, spécialiste de l'histoire politique des États-Unis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.