GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: une maison en plastique recyclé prête à monter

    media Ce type de produit s’empile en quelques jours. RFI / Najet Benrabaa

    Depuis 2016, Conceptos plasticos recycle des tonnes de plastique en briques emboîtables pour construire des maisons pour les plus démunis de Colombie ou des clients particuliers.

    De notre correspondante en Colombie,

    L'histoire de l'entreprise Conceptos plasticos est digne d'un film hollywoodien. En 2016, le concours américain Chivas - The Venture aux États-Unis, destiné aux entrepreneurs sociaux et innovants internationaux, la propulse sur le devant de la scène. L'entreprise gagne un million de dollars pour financer son projet.

    Trois ans plus tard, elle a construit des maisons recyclées en Colombie, au Sri Lanka, au Mexique et en Côte d'Ivoire. Son usine principale de Mosquera, une ville située près de la capitale colombienne Bogota, a désormais une jumelle au Costa Rica.

    Un procédé unique de type Lego

    Dans un hangar de plus de 500 m², les employés triturent le plastique récupéré par les associations de recycleurs de rue de la ville de Bogota dans des machines. Puis, un additif naturel est ajouté aux morceaux de plastique pour lui donner plus de résistance au feu et de la solidité. Des barres de plusieurs mètres sont ensuite découpées en blocs. Ces derniers sont conçus de manière à être emboîtés les uns dans les autres, tel un puzzle ou un jeu de Lego.

    Une fois traités, ces déchets donneront à la fois des briques et des pièces qui serviront de charpente pour maintenir la maison. La base reste une plaque de ciment traditionnelle, l'unique composant non plastique de la maison. Ce principe de construction permet de réduire les délais. Gustavo Romero montre alors un prototype. « Cette maison de 21 m² a nécessité approximativement quatre tonnes de déchets plastiques. Un bloc se compose d'environ 2,5 ou 3 kilos de déchets. Un client de Bucaramanga a construit sa maison avec sa femme et son beau-frère en un mois en travaillant deux jours par semaine », explique l'entrepreneur.

    Un bloc se compose d'environ 2,5 ou 3 kilos de déchets recyclés. RFI / Najet Benrabaa

    Réduction des coûts de production

    D'après Gustavo Romero, outre les délais de construction, Conceptos plasticos réduit également le prix d'achat de 20% par rapport à un mode de construction avec du ciment.

    « On fait des économies sur la construction des fondations de la maison, du transport des matériaux, de la main-d'œuvre, dit-il. On est aussi plus compétitif que les autres modes de construction comme le préfabriqué, populaire en Colombie. Car on a une meilleure résistance au choc. Si vous mettez un coup de poing à une planche mélangée avec du ciment d'une structure préfabriquée, elle va se casser. Vous pouvez jeter nos blocs du cinquième étage, ils ne se casseront pas. On fait du défaut du plastique une qualité. Il met 500 ans à se décomposer, on en fait une maison à vie. »

    C'est ainsi « qu'une maison de 80 m² avec trois chambres, une cuisine, un salon et des toilettes, revient à environ 46 millions de pesos [environ 12 500 euros], là où avec un mode de construction traditionnel, rien que les fondations coûtent 20 millions de pesos [5 400 euros]. Avec nous, la fondation revient à 8 millions [2 160 euros]. »

    Aujourd'hui, Conceptos plasticos grandit. Une nouvelle usine est en préparation à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

    La société a été créée en 2010 par trois Colombiens. Initialement, leur travail consistait uniquement à recycler le plastique gaspillé par les entreprises afin qu’elles puissent le réutiliser. L’idée de fabriquer des logements à partir de plastique recyclé pour les mal-logés est venue plus tard. De nombreux projets sont en marche. À Cali, dans le sud de la Colombie, 200 tonnes de déchets plastiques vont devenir des maisons pour une centaine de familles.

    À écouter également: Colombie, des maisons en kit composées de déchets recyclés

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.