GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Mexique conteste la décision des États-Unis de verrouiller l'accès à l'asile (gouvernement)
    Amériques

    Un militaire de la délégation de Bolsonaro arrêté avec 39kg de cocaïne

    media L'avion officiel transportant le président brésilien Jair Bolsonaro. Jack GUEZ / AFP

    Un militaire brésilien a été arrêté mardi à l'aéroport de Séville, dans le sud d'Espagne. Il avait avec lui une valise contenant 39 kilos de cocaïne. Or, le militaire en question voyageait à bord de l'avion de réserve qui devançait l'appareil officiel du président Jair Bolsonaro, en route pour le G20 à Osaka.

    À 38 ans, le sergent second Manoel Silva Rodrigues n'en est pas à son premier voyage présidentiel. Depuis 2011, il fait partie du contingent militaire qui devance les déplacements des chefs d'État, que ce soit au Brésil ou à l'étranger.

    Une « mule »

    « Le sergent Rodriguez n'est pas membre du cortège présidentiel », s'est dépêché de clarifier Brasilia après la découverte de la valise dans laquelle le militaire transportait 39 kilos de cocaïne. « Il travaillait comme mule », a estimé le vice-président brésilien, Hamilton Maurao.

    Ce jeudi dans la presse, les questions fusent : les cartels de drogues utilisent-ils les voyages des membres de l'armée pour transporter de la drogue ? Cet incident n'est-il pas la preuve des graves failles de sécurité dans l'entourage de Jair Bolsonaro ?

    Les utilisateurs des réseaux sociaux vont plus loin : sous les hashtags #BolsoNarco et #Aerococa ils mettent directement en doute l'intégrité du président lui-même. Un Jair Bolsonaro élu sur ses promesses d'honnêteté et de transparence.

    Cinq ans de prison ferme

    Si les soupçons à l'égard de Manoel Silva Rodrigues sont confirmés, « il sera jugé conformément à la loi », a promis le chef d'État. Selon le Code pénal militaire brésilien, le sergent risque jusqu'à cinq ans de prison ferme s'il est reconnu coupable de trafic de stupéfiants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.