GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Nouveau bras de fer au Congrès américain sur la crise migratoire à la frontière

    media Une femme originaire du Guatemala tente de franchir la frontière qui sépare les Etats-Unis du Mexique, le 1er décembre 2018 à Tijuana (image d'illustration). REUTERS/Adrees Latif

    La Chambre des représentants et le Sénat ne sont toujours pas d’accord sur la question de l’aide aux migrants à la frontière mexicaine. Donald Trump blâme les démocrates et les accuse d'être responsables de la crise, alors qu’une photo choc relance les débats.

    Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

    Comme annoncé, les républicains, majoritaires au Sénat, ont d’abord rejeté le texte adopté mardi par la Chambre des représentants. Ils ont ensuite fait passer leur projet de loi : 4,6 milliards de dollars de fonds pour faire face à la crise des migrants à la frontière mexicaine.

    Des ressources pour les forces de l'ordre

    Il s’agit d’un budget légèrement supérieur à celui des démocrates, mais ce nouveau texte est moins contraignant pour l’administration de Donald Trump et prévoit plus de ressources pour les forces de l’ordre.

    Les dispositions strictes sur le respect de la santé et l’hygiène des migrants ou encore les conditions de détention de mineurs non accompagnés proposées par les démocrates ne figurent tout simplement pas dans ce texte.

    Deux versions qui illustrent à nouveau les tensions entre les deux chambres du Congrès. Un bras de fer accentué par un nouveau drame à la frontière, avec cette photo d’un père et de sa fille morts noyés en tentant de traverser le Rio Grande.

    Un drame qui aurait pu être évité selon Donald Trump. « Les gens arrivent en masse, pour traverser le Rio Grande. C’est un voyage qui peut être très très dangereux. Si les démocrates ne nous empêchaient pas d’avoir les lois adéquates, ces gens ne tenteraient pas de traverser ! »

    Un compromis avant les vacances

    Étant donné l’urgence de la situation à la frontière, le Sénat et la Chambre doivent trouver un compromis, avant de partir en vacance pour un mois dès la fin de la semaine. Mais les républicains ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils ne lâcheraient rien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.