GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    États-Unis: une «Caravane vers le Canada» pour acheter de l'insuline moins chère

    media Des diabétiques de type 1 arrivent à London, dans l'Ontario, et posent devant la statue du docteur Frederick Banting, l'un des deux médecins qui ont découvert l'insulien. REUTERS/Carlos Osorio

    Si l'on parle beaucoup des caravanes de milliers de migrants qui se forment en Amérique Centrale pour essayer de rentrer aux États-Unis, une autre caravane autoproclamée « Caravan to Canada » a franchi la frontière canadienne depuis les États-Unis, non pas pour s’installer, mais seulement pour acheter de l’insuline à prix réduit. Le médicament indispensable aux diabétiques de type un y est en effet très largement moins cher.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Plus d'un millier de kilomètres séparent Minneapolis, dans l'État américain du Minnesota, et London, au Canada. Mais pour les victimes américaines de diabète de type un, le voyage vers l’Ontario reste rentable car les flacons d’insuline peuvent y coûter dix fois moins cher qu’aux États-Unis. Acheter le traitement pour trois mois, la limite tolérée lors du passage en douane, permet de faire des milliers de dollars d’économie.

    Pharmacies canadiennes prévenues

    Ce week-end, comme cela avait déjà eu lieu une première fois en mai dernier, une vingtaine de malades ont fait le trajet ensemble. Les pharmacies canadiennes concernées avaient été prévenues tout comme les autorités politiques et sanitaires américaines. Car si l’un des objectifs est évidemment de pouvoir se soigner décemment, sans prendre le risque mortel de rogner sur les doses nécessaires, il y a aussi une volonté de sensibilisation.

    London, ville des « inventeurs » de l'insuline

    Le choix de London n’est ainsi pas anodin. D'autres options plus proches existaient, mais deux futurs prix Nobel, ont mis au point l’insuline, il y a bientôt cent ans précisément dans cette ville. Ils avaient cédé le brevet initial pour un petit dollar afin que tout le monde puisse profiter de leur découverte. Ces quatre dernières années, les laboratoires américains ont, eux, fait doubler des prix déjà excessifs.

    À lire aussi : États-Unis: Donald Trump veut faire baisser le prix des médicaments

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.