GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Cuba: après les sanctions américaines, baisse du tourisme sur l'île

    media Depuis la mise en place des sanctions américaines, l'île de Cuba subit une baisse de sa fréquentation. REUTERS/Alexandre Meneghini

    Depuis la mise en place des sanctions américaines, les touristes sont de moins en moins nombreux sur l'île de Cuba : 10% de touristes en moins. La Havane a revu à la baisse ses prévisions dans le secteur touristique depuis l’interdiction par Donald Trump des voyages de groupes. Les États-Unis interdisent également les bateaux de croisière, de pêche et de plaisance ainsi que l’aviation privée de voyager sur l’île.

    Avec notre correspondante à La Havane,  Domitille Piron

    À La Havane, la baisse de fréquentation se fait déjà durement ressentir par les travailleurs indépendants du secteur touristique. Le San Cristobal, restaurant de La Vieille Havane, qui doit sa réputation à la visite inespérée de Barack Obama en mars 2016, est fortement touché par les sanctions américaines.

    « Il y avait deux croisières par jour qui arrivaient à La Havane et c’est ce qui dynamisait la capitale. Donc, qu’il n’y en ait plus, ça nous affecte beaucoup. Pour moi, c’est une baisse de chiffre d’affaires de 20%. Il va falloir se battre et aller de l’avant », explique Carlos Cristobal Marquez.

    Un objectif revu à la baisse

    De nombreux touristes affluent dans les rues de La Vieille Havane, mais l’objectif d’en accueillir 5,1 millions cette année à Cuba ne sera pas atteint. Le gouvernement a revu à la baisse de 15% ses prévisions. Les gérants d’hôtels, restaurants, les guides et les conducteurs de taxis s’inquiètent.

    « J’ai travaillé avec les derniers croisiéristes américains. Ils venaient du Nebraska et ils étaient révoltés contre ces mesures parce que cette politique de Donald Trump affecte les peuples. Elle n’affecte pas le gouvernement cubain, c’est nous qui sommes perdants, nous qui travaillons à notre compte et les Américains qui aiment se balader dans ces voitures et dans La Havane », regrette Yoldani Fernandez Abasto, dans son authentique Ford Victoria décapotable rose de 1951.

    À Cuba, le tourisme est la deuxième activité économique. Les revenus de ce secteur sont estimés à 2,5 milliards de dollars par an.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.