GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Températures records sur le point habité le plus au nord de la planète

    media Le mercure a atteint 21 degrés Celsius dimanche 14 juillet à Alert, endroit habité le plus septentrional de la planète. Wikipédia

    Alert, au Canada, représente l'endroit habité le plus au nord de la planète. Pourtant, la température a grimpé à plus de 21 degrés le 14 juillet, un record absolu de chaleur et des températures très largement au-dessus des moyennes de saison. En temps normal, cette base militaire connaît des températures de 3 degrés et des maximales de 6 degrés.

    Cela fait déjà plusieurs jours qu'Alert, au Canada, connaît des températures inhabituellement élevées. Mardi 16 juillet, il y faisait près de 18 degrés, et une nouvelle hausse du mercure n'est pas à exclure. En cause : une « crête de haute pression » qui se maintient sur la région, c'est-à-dire un anticyclone présent au niveau du Groenland et qui favorise les vents chauds venus du Sud.

    Les analyses climatiques prennent souvent quelques semaines. Pour l'instant, il est difficile de connaître l'étendue de l'influence du réchauffement climatique sur ce record mais les météorologues sont déjà certains de son influence, directe ou indirecte.

    D'autant plus que l'Arctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste de la planète, à cause d'un cercle vicieux. La hausse des températures entraîne la fonte des glaces. Conséquence : les surfaces qui jusque-là réfléchissaient les rayons du soleil absorbent désormais la chaleur, ce qui conduit une nouvelle fois à des températures plus élevées.

    Il ne s'agit pas du premier record établi dans la région ce mois-ci. Il y a deux semaines, le thermomètre avait dépassé les 32 degrés à Anchorage en Alaska où la moyenne haute est habituellement de 18 degrés.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.