GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le Congrès américain bloque une vente d'armes à l'Arabie saoudite

    media La Chambre des représentants des Etats-Unis a approuvé mercredi le blocage d'une vente d'armes d'une valeur de plus de 8 milliards de dollars à l'Arabie saoudite. AFP

    Aux États-Unis, la Chambre des représentants, à majorité démocrate, a voté mercredi 17 juillet contre une vente d’armes à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis. Un vote qui confirme celui du Sénat, à majorité républicaine, le mois dernier. Mais ce double refus ne devrait pas empêcher la vente.

    De notre correspondant à Los AngelesLoïc Pialat

    L’heure est grave à Washington si les démocrates de la Chambre des représentants et les républicains du Sénat parviennent à se mettre d’accord pour s’opposer à Donald Trump en matière de politique étrangère.

    Mais accord ne signifie pas unanimité. Les trois résolutions contre la vente d’armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis n’ont pas rassemblé la majorité des deux tiers, le seuil nécessaire pour empêcher le président américain d'opposer son véto.

    Il avait annoncé dès le mois de mai qu’il passerait outre l’avis du Congrès. Aux yeux de l’administration Trump, l’Arabie saoudite est une alliée de poids contre l’Iran. Et cette vente, équivalente à 8 milliards de dollars, générera de l’emploi aux États-Unis.

    De son côté, le Congrès s’inquiète de voir ces armes et munitions utilisées contre des civils dans la guerre au Yémen lors de raids aériens menés par les Saoudiens contre les rebelles Houthis. Et les législateurs américains n’ont aucune envie de récompenser Riyad, considéré responsable par la CIA du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi en octobre dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.