GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Pérou: plus de 11 tonnes d'armes à feu détruites, un record

    media Un aimant géant dans l'usine Aciers Arequipa à Pisco transportant des armes pour être fondues. AFP Photos/Cris Bouroncle

    Le Pérou a détruit, samedi 20 juillet, plus de 11 tonnes d’armes. C’est l'une des différentes actions du gouvernement de Lima dans sa lutte actuelle contre l’insécurité des Péruviens.

    Avec notre correspondant dans la région, Éric Samson

    Jamais autant d’armes à feu n’avaient été détruites en même temps au Pérou. Confisqués par la Police, quelque 11 610 pistolets, revolvers, carabines et fusils de chasse ont été accumulés dans l’usine de la compagnie Aciers Arequipa de la ville de Pisco, au sud de Lima.

    Dans ces 11,6 tonnes d’armes détruites, il y avait 3 783 pistolets, 5 230 revolvers, 319 carabines, 1 213 fusils, mais aussi 1 065 armes de fabrication artisanale. Débarrassées de leurs pièces en bois et en bakélite, les armes ont été jetées dans un four pour y être fondues.

    Les autorités ont souhaité que cette opération de destruction soit rendue publique. Ces sept dernières années, 30 000 armes ont déjà été détruites, mais sans que la population ne le sache ou ne le voie.

    L’insécurité, un problème majeur

    26% des Péruviens affirment avoir été victimes de la délinquance, souvent à main armée, selon l’institut officiel de statistiques national. Et 52% considèrent le manque de sécurité comme le principal problème de leur pays, selon un sondage Ipsos daté d'avril dernier.

    Le gouvernement souhaite donc montrer qu’il agit. Au-delà des images spectaculaires d’armes transformées en métal incandescent, 6 000 nouveaux policiers ont été incorporés en juin en présence du président Martin Vizcarra et 6 000 autres doivent l’être avant la fin de l’année. Le ministère de l’Intérieur en avait demandé 8 000 de plus.

    ►À lire aussi : Affaire Odebrecht, l'ex-président péruvien Toledo arrêté aux États-Unis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.