GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Luigi Patronaggio, après une inspection de la police judiciaire et de deux médecins, a estimé que la situation critique à bord du bateau humanitaire nécessitait un débarquement des rescapés en Sicile et que l'«Open Arms» devait être placé sous séquestre.

    Dernières infos
    Amériques

    Marcelo Ebrard et Mike Pompeo tirent un bilan positif de leur rencontre

    media Mike Pompeo (gauche) et Marcelo Ebrard lors de leur rencontre, au ministère mexicain des Affaires étrangères, à Mexico, le 21 juillet 2019. Mexico's Foreign Ministry /Handout via REUTERS

    Durant la réunion d’une heure qu’il a eue à Mexico avec son homologue Marcelo Ebrard, le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a reconnu l’importance de la relation des États-Unis avec le Mexique et souligné les progrès réalisés par le Mexique sur le thème de la migration.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe,

    À l’issue de cette rencontre qualifiée de cordiale et positive, c’est à la fois la satisfaction et le soulagement qui prévalent côté mexicain. Car Mike Pompeo a reconnu que les efforts du gouvernement du président Lopez Obrador en matière de migration ont porté leurs fruits. Selon le secrétaire d’État américain, ils ont permis de diminuer et de contrôler le flux des migrants centraméricains.

    ► Lire aussi : Le Mexique et les États-Unis trouvent un accord sur l'immigration

    Fort de ces résultats, Marcelo Ebrard a annoncé que les opérations du Mexique sur sa frontière sud se poursuivraient au moins durant les 45 prochains jours. Mais qu’il ne voyait pas la nécessité d’entamer des négociations avec Washington pour que le Mexique devienne un « tiers pays sûr », l’obligeant à accorder aux migrants le droit d’asile que leur refuseraient les États-Unis.

    Le Mexique a également profité de cette réunion pour demander aux autorités américaines, d’une part, la mise en place d’opérations sur leur frontière commune pour freiner le trafic d’armes entrant au Mexique. Et d’autre part, la formation d’un groupe binational chargé de récupérer les biens du narcotrafiquant El Chapo Guzman, qui vient d’être condamné à perpétuité aux États-Unis et dont les avoirs sont estimés par la justice américaine à douze milliards de dollars !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.