GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Chili: rebondissement dans l'enquête sur la mort de Pablo Neruda

    media Pablo Neruda à Paris, 1949. Marcos Chamudes

    Le poète chilien Pablo Neruda a-t-il été empoisonné, quelques jours après le coup d'État militaire du 11 septembre 1973 ? C'est ce que croit fermement la famille du poète.

    Avec notre correspondante à SantiagoJustine Fontaine

    Poète communiste et soutien notoire du président socialiste renversé, Salvador Allende, pour sa famille, Pablo Neruda a été empoisonné. En 2013, le corps du poète a été exhumé pour vérifier s'il était ou non mort des suites de son cancer. Mais une dernière expertise manque encore pour confirmer à cent pour cent les résultats des analyses. Aujourd'hui, la famille de Neruda accuse l'institut médico-légal de Santiago de faire obstruction à la justice.

    Trois petits flacons de laboratoire, remplis de terre : voilà ce qu'il manque pour clore les expertises scientifiques dans l'affaire Neruda.

    Il y a deux ans, une dizaine d'experts internationaux avait établi la présence en forte quantité d'une substance paralysante dans le corps du poète. Mais il restait encore à analyser la terre prélevée autour de la tombe du militant communiste, pour être sûr à cent pour cent que la contamination n'était pas postérieure à sa mort.

    Une nouvelle analyse d'échantillons

    Mais selon l'avocat de la famille, Rodolfo Reyes, aussi neveu du poète, le service médico-légal a jusqu'ici refusé de mettre les échantillons à la disposition de la justice.

     « L'institut médico-légal affirmait qu'il ne les avait pas, qu'ils avaient été utilisés pour d'autres analyses. Mais lors d'une perquisition ordonnée ce jeudi 25 juillet, par le juge Mario Carroza au service médico-légal, les flacons ont été trouvés.  C'est inexplicable que le service ait pu mentir au juge. Cela a eu des conséquences très négatives dans cette affaire Neruda » estime le neveu du poète.

    L'instruction menée par la justice chilienne a en effet été retardée de plusieurs mois. Désormais, la famille de Pablo Neruda a bon espoir que les échantillons seront rapidement envoyés au laboratoire canadien qui doit effectuer les toutes dernières analyses dans cette affaire.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.